Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud

© Sputnik . Ada Bagaeva / Accéder à la base multimédiaOssétie du Sud
Ossétie du Sud - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
À l’occasion du 9e anniversaire du conflit armé entre la Géorgie et l'Ossétie du Sud, Nino Bourdjanadzé, l’ancienne partenaire de Saakachvili lors de la révolution des roses, revient sur les événements tragiques d’août 2008.

Cour pénale internationale de La Haye - Sputnik Afrique
Le conflit osséto-géorgien à la lumière de la justice internationale
Neuf ans après l'opération lancée par Tbilissi contre Tskhinval, la capitale sud-ossète, l'ex-Présidente du gouvernement géorgien Nino Bourdjanadzé accuse l'ancien chef de l'État Mikheïl Saakachvili d'être responsable de cette confrontation.

«C'est Saakachvili qui a déclenché la guerre. Il est le premier responsable de ces événements tragiques», affirme-t-elle dans une interview à RT.
Ancienne figure de la «révolution des roses», qui a porté Mikheïl Saakachvili au pouvoir en 2003, entrée en dissidence, Nino Bourdjanadzé poursuit: «Les représentants de tous les medias m'ont déclarée ennemie de la Géorgie.»

«Jusqu'à présent, malgré les conclusions tirées par la commission d'enquête de l'UE, malgré les déclarations d'Heidi Tagliavini (diplomate suisse chargée d'enquêter sur les causes du conflit du 2008, ndlr), et la compréhension générale de ce qui s'est produit en réalité, il est embarrassant en Géorgie de dire que c'est Saakachvili qui a déclenché la guerre. Personne ne veut y focaliser l'attention et évoquer ce sujet», indique la femme politique.

Affrontements en Géorgie: la ville de Batoumi en feu - Sputnik Afrique
Affrontements en Géorgie: la ville de Batoumi en feu (photos, vidéo)
Dans la nuit du 8 août 2008, en pleins Jeux olympiques d'été de Pékin, les troupes géorgiennes ont attaqué l'Ossétie du Sud, détruisant une partie de sa capitale, la ville de Tskhinvali, tuant plusieurs représentants des forces de maintien de la paix de la CEI et massacrant de nombreux civils.

Le 26 août 2008, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud ont proclamé leur indépendance par rapport à Tbilissi. La Russie a reconnu la souveraineté des républiques, alors que la Géorgie continue de les considérer comme des territoires occupés. Le Kremlin a maintes fois déclaré que la reconnaissance des républiques reflétait les réalités existantes et ne pourrait jamais être revue, étant sans appel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала