La date d’un éventuel nouvel essai de missile nord-coréen dévoilée

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosCorée du Nord
Corée du Nord - Sputnik Afrique
Ayant annoncé à la mi-juillet que la Corée du Nord avait entamé des préparatifs pour un nouveau tir de missile, la chaîne CNN a dévoilé de nouveaux détails concernant la date du futur lancement.

The intercontinental ballistic missile Hwasong-14 is seen in this undated photo released by North Korea's Korean Central News Agency (KCNA) in Pyongyang July 5, 2017 - Sputnik Afrique
Encore un tir de missile? CNN sur de nouveaux préparatifs de la Corée du Nord
La Corée du Nord se préparerait à effectuer un nouveau tir de missile qui pourrait avoir lieu dans les six jours à venir, indique la chaîne de télévision CNN, se référant au représentant du département américain de la Défense.

Selon la source, Pyongyang pourrait faire coïncider le lancement avec la date de la fin de la guerre entre les deux Corées, le 27 juillet.

En outre, le responsable du Pentagone a indiqué que le renseignement américain avait détecté le transport du matériel nécessaire pour le lancement d'un missile balistique vers un polygone situé près de Kuson.

Auparavant, CNN, se référant à deux hauts fonctionnaires, avait déjà annoncé que le renseignement américain disposait d'indices relatifs à des préparatifs portant sur un possible test. Ce sont notamment des images et des données radar attestant du fait que la Corée du Nord testerait des éléments du système de contrôle des missiles en vue d'un nouvel essai.

Tir d'un missile balistique  Hwasong-14 - Sputnik Afrique
«Les États-Unis creusent leur tombe»: Pyongyang promet de riposter aux sanctions
Néanmoins, la chaîne ne peut pas préciser s'il s'agit d'un tir de missile intercontinental ou d'un missile de moyenne portée.

La Corée du Nord a annoncé le 4 juillet avoir lancé avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-14, affirmant désormais avoir la capacité de frapper un objectif dans n'importe quelle partie du monde. L'essai a été supervisé par le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, selon la Télévision centrale coréenne. La Corée du Nord affirme également que le missile avait atteint une altitude de 2.802 km et volé sur une distance de 933 km.

Pourtant, selon les données du ministère russe de la Défense, la fusée nord-coréenne a atteint une altitude de seulement 535 kilomètres et parcouru une distance d'environ 510 kilomètres avant de tomber dans la partie centrale de la mer du Japon. La Russie a donc pu établir qu'il s'agissait d'un engin de moyenne portée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала