Irak: au moins six morts dans un attentat suicide dans la province d'Al-Anbar

© Sputnik . Nazek MuhammedLa ville irakienne de Ramadi
La ville irakienne de Ramadi - Sputnik Afrique
Un attentat a été perpétré dimanche dans un camp de réfugiés à l'ouest de la ville irakienne de Ramadi, libérée des terroristes à la fin de 2015. Il a fait au moins six morts.

La ville de Mossoul en fumée - Sputnik Afrique
Il est un peu trop tôt pour parler d'une «victoire totale sur Daech» en Irak
Au moins six personnes ont été tuées et plus de 10 autres blessées dans un attentat suicide qui s'est produit dimanche dans un camp de réfugiés situé à 60 km à l'ouest de Ramadi, dans la province irakienne d'Al-Anbar (centre), a précisé à Sputnik une source militaire.

Toutefois, d'après la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya, l'attentat a fait au moins 14 morts.

La ville de Ramadi a été libérée des terroristes de Daech à la fin de 2015.

Le 10 juin, les milices chiites ont annoncé la fin de la campagne de Mossoul-Ouest. Samedi, ils ont réussi à libérer Zanjili, l'un des derniers districts de la ville contrôlés par Daech, a déclaré le chef de la police irakienne Raëd Chaker Jawdat.

Bagdad - Sputnik Afrique
Les chrétiens quittent l’Irak, les églises ferment
Au cours de ces dernières semaines, les combattants des Unités de mobilisation populaire irakiennes, qui se sont fixé la tâche de nettoyer de Daech la frontière irakienne jusqu'à la ville d'Al-Qaïm, dans la province d'Al-Anbar, ont réussi à expulser les djihadistes de deux points de contrôle, dont un est situé sur la route menant à Mossoul.

L'offensive de l'armée irakienne visant à éliminer les djihadistes de Daech de la province de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a été lancée en octobre 2016. Les troupes gouvernementales sont appuyées par des milices populaires et l'aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала