L’ubérisation du travail: la solution pour lutter contre le chômage?

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden
Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’ubérisation contre le modèle social français, la mondialisation libérale face au protectionnisme, ces clivages économiques ont animé la séquence électorale en France. Rachel Marsden débattait sur le sujet avec Philippe Béchade, économiste et analyste «macro» à «La Bourse au Quotidien».

Tandis que le Président Macron s'apprête à modifier le code du travail en France, le terme «ubérisation» est passé dans les mœurs pour désigner l'ensemble des mesures qui ont pour objet de libéraliser les normes économiques, quitte à remettre en cause certains acquis sociaux. L'ubérisation du modèle social français est-elle réellement inéluctable dans notre monde globalisé?

Selon Philippe Béchade, l'ubérisation est «un magnifique repoussoir, avec tout son contenu négatif, tout l'imaginaire de précarité qui se dégage derrière, de salariés qui sont en fait des sous-employés et dépourvus de protection sociale, travaillant à la tâche, corvéables à merci, retour au XIXe siècle et à la IIIe République, les temps de Hugo et des Misérables […]. L'ubérisation, c'est le salarié sans protection.»

Face à Rachel Marsden, l'économiste Philippe Béchade défend le statut de salarié: «Chacun apprécie le cadre de travail, l'ambiance dans laquelle il veut gagner de l'argent. Pour beaucoup de salariés, c'est ce statut de subordination à l'entreprise qui, en contrepartie, assure le financement de la retraite, la Sécu, le chômage, c'est un cadre rassurant et qui surtout rassure beaucoup votre banquier.»

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube Radio Sputnik 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала