Un journaliste italien revendique le fake sur la mort de Svetlana Aleksiévitch

CC0 / / Fake News
Fake News - Sputnik Afrique
Le journaliste italien Tommasso Debenedetti a revendiqué le canular portant sur la mort de Svetlana Aleksiévitch, prix Nobel de littérature. Selon lui, la France a perdu la guerre contre les fake news à cause de journalistes qui ne vérifient pas l’authenticité des informations.

Commentant le canular sur la mort du prix Nobel de littérature biélorusse Svetlana Aleksiévitch, le journaliste italien indépendant Tommasso Debenedetti a avoué être à l'origine de cette intox, ajoutant qu'il l'avait fait exprès.

« C'est moi qui ai créé un faux profil du ministre de la Culture et ai diffusé le canular sur la mort de Svetlana Aleksiévitch », peut-on lire dans le message de M. Debenedetti parvenu à la rédaction du Sputnik.

Белорусская писательница Светлана Алексиевич получила Нобелевскую премию по литературе - Sputnik Afrique
Svetlana Aleksiévitch, prix Nobel de littérature, a démenti l'information sur sa mort
D'après lui, il a créé ce profil la veille et personne parmi son millier d'abonnés ne s'est interrogé sur son authenticité. De plus, le journaliste affirme que le portail officiel du gouvernement français a confirmé ce profil en tant que page officielle.

« C'est incroyable! Ayant vu l'absence totale de vérification de l'information de la part des médias français, j'ai décidé de diffuser cette fake news pour voir ce que ça allait donner », relate M. Debenedetti.

« Ce tweet sur la mort d'Aleksiévitch démontre à quel point les médias et les gouvernements, surtout les médias occidentaux, sont une proie facile pour des fake news à cause de leur précipitation qui les empêche de bien vérifier l'information. En tout cas, la guerre contre les fake news est perdue en France », a-t-il également fustigé.

D'ailleurs, le journaliste avoue que le choix de la personnalité de Svetlana Aleksiévitch n'a pas été fait par hasard.

« Premièrement, la ministre française était son éditrice et puis Aleksiévitch a déjà été l'héroïne de mes canulars réussis », affirme M. Debenedetti, expliquant qu'en octobre il avait déjà créé un faux profil pour annoncer à l'avance son prix Nobel de littérature. « Beaucoup de médias y ont cru, mettant ainsi en doute la confidentialité de l'Académie suédoise », conclut-il.

De son côté, Svetlana Aleksiévitch a critiqué le canular du journaliste:

« Ce sont les nouveaux jeux et le nouveau monde, le monde de la post-vérité. Prochainement, nous ne saurons plus où nous vivrons, les fakes seront partout », a-t-elle déploré.

Un faux compte Twitter de la nouvelle ministre française de la Сulture Françoise Nyssen a annoncé la mort de Svetlana Aleksiévitch, prix Nobel de littérature, information qui s'est rapidement propagée dans la presse française avant d'être officiellement démentie par la romancière biélorusse. Contactée par Sputnik, Mme Aleksiévitch a déclaré qu'elle se portait bien et qu'elle avait appris la nouvelle de sa mort par des journalistes.

Tommasso Debenedetti était déjà connu pour ses intox sur la mort du pape, de Fidel Castro ou de Pedro Almodovar.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала