Les médias préparent le terrain pour la destitution de Trump

© AFP 2023 Mandel NganTrump
Trump - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La presse américaine vient de lancer une nouvelle histoire à sensation: le président américain Donald Trump aurait - selon les journalistes - transmis des informations très secrètes et des noms de code au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Le nouveau « scoop » a été qualifié de « fake » par Moscou. Selon le quotidien Izvestia. L'information du Washington Post a déjà été démentie par le secrétaire d'État américain Rex Tillerson ainsi que par le conseiller à la sécurité nationale des USA Herbert McMaster, tous les deux présents à cet entretien.

Wall Street - Sputnik Afrique
Le risque de destitution de Trump fait trembler les bourses US
« Le président et le ministre russe des Affaires étrangères ont évoqué les menaces communes émanant des organisations terroristes, y compris les risques des vols aériens. Aucune source de renseignement ou méthode de recueil d'information n'a été évoquée. Les informations non publiées sur les opérations militaires n'ont pas été dévoilées. Cet article est mensonger. Le président a uniquement évoqué les menaces communes auxquelles sont confrontés les deux pays », a déclaré le général américain au sujet de la publication du Washington Post.

L'ex-secrétaire général adjoint de l'Onu Sergueï Ordjonikidze, qui a participé à des entretiens de haut niveau et au sommet depuis des décennies, a seulement ri à la lecture de cet article. Il dit n'avoir « rien lu d'aussi absurde depuis longtemps ».

Donald Trump armt eine US-Flagge um - Sputnik Afrique
Une procédure de destitution de Donald Trump préparée au Congrès
Cette intox de la presse américaine était visiblement planifiée. Le ministère russe des Affaires étrangères avait préalablement mis en garde contre la publication prochaine d'un tel « scoop ».

Les journaux et les médias libéraux continuent d'attaquer le locataire de la Maison blanche, renforçant la « chasse aux sorcières » engagée et non voilée provoquée par le fameux « facteur russe ». Il est évident que cette publication ne sera pas la dernière. Pour le reste, les « scoops » des journaux américains n'apportent que le rire et la joie au public.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала