Un nouveau ressortissant US arrêté en Corée du Nord

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosPyongyang
Pyongyang - Sputnik Afrique
Pyongyang a annoncé dimanche l'arrestation d'un ressortissant US accusé d'«actes hostiles». Il devient le quatrième Américain à être détenu en Corée du Nord.

Pyongyang - Sputnik Afrique
Enseignant US arrêté en Corée du Nord: Pyongyang confirme
Un nouveau ressortissant américain, soupçonné d'« actes hostiles », a été arrêté en Corée du Nord, a annoncé l'agence de presse officielle KCNA. L'intéressé, Kim Hak Song, travaillait pour l'Université des Sciences et de la Technologie de Pyongyang (USTP), comme son compatriote Kim Sang Dok, qui avait été arrêté fin avril à l'aéroport de Pyongyang alors qu'il s'apprêtait à quitter le pays.

L'agence indique qu'« un service compétent mène à l'heure actuelle une enquête sur ses crimes ». Aucun détail relatif aux circonstances ayant abouti à l'arrestation de ces deux universitaires n'a été fourni.

The People's Republic of China flag and the U.S. Stars and Stripes fly along Pennsylvania Avenue near the US Capitol during Chinese President Hu Jintao's state visit in Washington, DC, US on January 18, 2011. - Sputnik Afrique
Pékin-Washington: un marché sur la Corée du Nord serait-il possible?
Plus tôt en mai, Pyongyang avait confirmé l'arrestation à l'aéroport de Pyongyang d'un autre enseignant américain, Tony Kim, connu sous son nom coréen Kim Sang-Duk, pour avoir « commis des actes criminels hostiles à la République populaire démocratique de Corée ».

Auparavant, deux autres Américains avaient été détenus dans ce pays communiste, dont Otto Warmbier, un étudiant de 21 ans, condamné en 2016 à 15 ans de travaux forcés pour avoir volé du matériel de propagande, ainsi que Kim Dong-Chul, un pasteur américano-coréen, emprisonné pour espionnage.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала