Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre

S'abonnerTelegram
Les sports extrêmes offrent aux jeunes Syriens, en temps de guerre civile permanente en Syrie, la possibilité d’oublier la peur de la mort et de se sentir libres.

Découvrez les cours de parcours à Inkhil, ville syrienne contrôlée par les commandos – dans ce diaporama de Sputnik.

Suivez Sputnik sur Instagram pour ne jamais manquer les meilleurs photos et vidéos sélectionnées par la rédaction. Il suffit de cliquer sur le lien, puis sur « S'abonner ».

© REUTERS / Alaa Al-Faqir Les cours de parcours dans la ville syrienne d’Inkhil contrôlée par les commandos à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
1/10
Les cours de parcours dans la ville syrienne d’Inkhil contrôlée par les commandos à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-FaqirLe parcours figure parmi les sports peu nombreux accessibles dans les villes syriennes détruites par les bombardements. Sur la photo: des adolescents font du parcours dans la ville syrienne d’Inkhil vers l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
2/10
Le parcours figure parmi les sports peu nombreux accessibles dans les villes syriennes détruites par les bombardements. Sur la photo: des adolescents font du parcours dans la ville syrienne d’Inkhil vers l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-Faqir Un entraîneur de parcours prend le thé avec des amis dans la ville syrienne d’Inkhil à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
3/10
Un entraîneur de parcours prend le thé avec des amis dans la ville syrienne d’Inkhil à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-FaqirUn entraîneur de parcours de 19 ans montre sa maîtrise devant un immeuble détruit dans la ville syrienne d’Inkhil contrôlée par les commandos, à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
4/10
Un entraîneur de parcours de 19 ans montre sa maîtrise devant un immeuble détruit dans la ville syrienne d’Inkhil contrôlée par les commandos, à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-FaqirUn adolescent syrien fait du parcours dans la ville syrienne d’Inkhill à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
5/10
Un adolescent syrien fait du parcours dans la ville syrienne d’Inkhill à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-Faqir Un adolescent syrien fait du parcours dans la ville syrienne d’Inkhill à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
6/10
Un adolescent syrien fait du parcours dans la ville syrienne d’Inkhill à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-Faqir Un entraîneur de parcours, 19 ans, démontre sa maîtrise devant un immeuble détruit dans la ville syrienne d’Inkhill contrôlée par les commandos à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
7/10
Un entraîneur de parcours, 19 ans, démontre sa maîtrise devant un immeuble détruit dans la ville syrienne d’Inkhill contrôlée par les commandos à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-Faqir « Le parcours me donne des forces mystiques. Il permet d’oublier la guerre, notre malheur et notre douleur. En sautant d’en-haut, je me sens libre et j’aime ce sentiment », dit un adolescent syrien qui fait du parcours.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
8/10
« Le parcours me donne des forces mystiques. Il permet d’oublier la guerre, notre malheur et notre douleur. En sautant d’en-haut, je me sens libre et j’aime ce sentiment », dit un adolescent syrien qui fait du parcours.
© REUTERS / Alaa Al-Faqir Des adolescents syriens montrent leur maîtrise du parcours devant un blindé dans la ville syrienne d’Inkhill contrôlée par les commandos à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
9/10
Des adolescents syriens montrent leur maîtrise du parcours devant un blindé dans la ville syrienne d’Inkhill contrôlée par les commandos à l’ouest de Deraa.
© REUTERS / Alaa Al-Faqir La guerre civile en Syrie dure depuis plus de six ans. D’après les données de l’Onu, 220.000 personnes ont péri pendant le conflit. Un préjudice colossal est porté à l’économie et à l’infrastructure du pays.
Sur la photo: des jeunes Syriens font du parcours dans la ville syrienne d’Inkhill à l’ouest de Deraa.
Syrie: le parcours, c’est la liberté de choix en pleine guerre - Sputnik Afrique
10/10
La guerre civile en Syrie dure depuis plus de six ans. D’après les données de l’Onu, 220.000 personnes ont péri pendant le conflit. Un préjudice colossal est porté à l’économie et à l’infrastructure du pays.
Sur la photo: des jeunes Syriens font du parcours dans la ville syrienne d’Inkhill à l’ouest de Deraa.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала