L'inaction des hauts fonctionnaires pourrait coûter à Kiev 3,6 mds USD

© AFP 2022 SERGEY BOBOKA picture shows a compressor station of Ukraine's Naftogaz national oil and gas company near the northeastern Ukrainian city of Kharkiv on August 5, 2014.
A picture shows a compressor station of Ukraine's Naftogaz national oil and gas company near the northeastern Ukrainian city of Kharkiv on August 5, 2014. - Sputnik Afrique
À ce jour, aucun projet de modernisation de l'infrastructure énergétique susceptible d'être financé par le prêt de la Banque de développement de Chine n'a été signé par les ministres ukrainiens, si bien qu'il existe un risque que le marché conclu en 2012 échoue.

Trump - Sputnik Afrique
Quelle sera l’attitude de Trump envers l’économie chinoise?
Kiev risque de perdre les 3,65 milliards de dollars (3,44 mds EUR environ) que devait débloquer la Banque de développement de Chine en vue de moderniser l'infrastructure énergétique ukrainienne, écrit l'agence Reuters.

La convention de crédit a été signée en 2012, mais le marché pourrait bien échouer suite à des actions non conciliées des ministres ukrainiens et de la compagnie pétro-gazière Naftogaz, indique la source.

supermarché - Sputnik Afrique
Forte augmentation des importations de produits russes en Ukraine
En juin prochain, la partie ukrainienne devra présenter une liste de propositions de programmes d'investissements concrets, mais les ministères concernés n'ont toujours signé aucun projet gazier ou charbonnier potentiellement finançable par le prêt chinois, explique l'agence.

Le gouvernement ukrainien promet de proposer d'ici juin au moins un projet. Toutefois, on ignore pour le moment si la Banque de développement de Chine acceptera de fournir des fonds dans de telles conditions. Andreï Souproun, chef d'Uglesintezgaz (filiale de Naftogaz) doute que la partie ukrainienne ait le temps de formuler les propositions avant la date butoir.

« Le montant du crédit est énorme et le crédit est garanti par l'État. Un projet d'une telle envergure est politique, c'est pourquoi il exige une position commune des ministres de l'Économie, des Finances et de l'Énergie », a-t-il déclaré cité par l'agence Reuters.

Pour sa part, le vice-ministre des Finances du pays, Iouri Boutsa, a reconnu qu'il était impossible que toutes les propositions soient prêtes à temps. Il est toutefois convaincu que l'Ukraine parviendra à obtenir au moins une partie du crédit en question.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала