Les sous-marins russes vont être camouflés en baleines

© Photo pixabaysous-marin, image d`illustration
sous-marin, image d`illustration - Sputnik Afrique
Les sous-marins lance-missiles russes de classe Borei et Iassen et le sous-marin Varchavianka seront équipés de plaques hydroacoustiques qui absorberont les bruits des sous-marins au niveau du fond sonore de la mer.

Ainsi, les sonars ennemis pourront difficilement faire la différence entre un sous-marin et une baleine ou une orque.

« Les ingénieurs ont réussi à diminuer la bruyance jusqu'au niveau sonore de la mer. Grâce à une construction spéciale les plaques absorbent efficacement le bruit de différentes fréquences à différentes profondeurs, ce qui complique la détection du sous-marin », explique Alexandre Livchits, directeur général de l'Association de production Tchapaev de Tcheboksary.

Le sous-marin Novorossiysk de la flotte de la mer Noire arrivant dans le port de Sébastopol - Sputnik Afrique
Un sous-marin furtif russe «trou noir» effectue un tir de missile de croisière
Selon le service de presse du groupe Tekhmach, le programme public de construction de la flotte sous-marine prévoit la fourniture de ces plaques techniques pour les sous-marins de classe Borei, Iassen et les sous-marins de type Varchavianka. Les commandes sont déjà enregistrées pour les cinq prochaines années.

Le sous-marin nucléaire Kazan récemment mis à l'eau est le premier sous-marin nucléaire polyvalent du projet modernisé 885M Iassen-M: le pourtour de sa coque a été optimisé et il a été doté d'un système plus sophistiqué de guerre électronique et d'automatisation, ce qui lui permet d' « entendre » bien plus loin les navires adverses par rapport aux Iassen traditionnels.

Un sous-marin russe - Sputnik Afrique
Le sous-marin russe Kazan, «le plus redoutable que l’US Navy ait jamais connu»
L'architecture particulière des sous-marins de la série Iassen les distingue des modèles antérieurs. Les lance-torpilles de 533 mm ne se situent pas à l'avant mais sur les flancs, au niveau de la rambarde des appareils escamotables. Derrière la rambarde se trouvent huit silos verticaux à missiles. La possibilité de combiner l'armement de missiles assure une certaine flexibilité des missions opérationnelles — de la lutte contre les sous-marins et l'attaque de cibles terrestres stationnaires à l'élimination de tout type de navires ennemis avec des missiles de croisière des systèmes Kalibr et Oniks. A terme, il est prévu de doter les Iassen de torpilles thermiques guidées Fizik.

Les chantiers navals de Sevmach construisent actuellement les sous-marins nucléaires polyvalents de cette série: Novossibirsk ( début de la construction en 2013 ), Krasnoïarsk ( début de la construction en 2014 ), Arkhanguelsk ( 2015 ) et Perm ( 2016 ).

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала