Frappe US contre une base aérienne syrienne

S'abonnerTelegram
Les Etats-Unis ont, pour la première fois depuis le début du conflit en Syrie, lancé des missiles contre une base aérienne syrienne.

Les Etats-Unis ont, pour la première fois depuis le début du conflit en Syrie, lancé des missiles contre une base aérienne syrienne.

© REUTERS / Ford Williams/Courtesy U.S. NavyD’après l’information officielle du Pentagone, la frappe a été effectuée contre la base de l’aviation syrienne de Shayrat à 4h40 (heure locale) depuis les destroyers USS Ross et USS Porter déployés en Méditerranée. 59 missiles Tomahawk ont été lancés. Les Etats-Unis ont réalisé cette frappe sans participation de leurs alliés.
Sur la photo : le destroyer américain USS Porter lors du lancement de missiles contre la base aérienne syrienne de Shayrat.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
1/8
D’après l’information officielle du Pentagone, la frappe a été effectuée contre la base de l’aviation syrienne de Shayrat à 4h40 (heure locale) depuis les destroyers USS Ross et USS Porter déployés en Méditerranée. 59 missiles Tomahawk ont été lancés. Les Etats-Unis ont réalisé cette frappe sans participation de leurs alliés.
Sur la photo : le destroyer américain USS Porter lors du lancement de missiles contre la base aérienne syrienne de Shayrat.

© Photo U.S. Navy/Ford WilliamsD’après les données préliminaires, la frappe a fait cinq victimes, sept personnes ont été blessées. Selon une information fournie plus tard, des civils habitant un village situé non loin de la base ont péri.
Sur la photo : la frappe de missiles contre la base syrienne de Shayrat depuis le destroyer américain USS Porter.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
2/8
D’après les données préliminaires, la frappe a fait cinq victimes, sept personnes ont été blessées. Selon une information fournie plus tard, des civils habitant un village situé non loin de la base ont péri.
Sur la photo : la frappe de missiles contre la base syrienne de Shayrat depuis le destroyer américain USS Porter.

© Photo U.S. Navy/Ford WilliamsLa partie américaine n’exclut pas la présence de militaires russes sur la base aérienne syrienne. Le ministère de la Défense s’abstient pour le moment de commentaires.
Sur la photo : la frappe de missiles contre la base Shayrat depuis le destroyer américain USS Porter.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
3/8
La partie américaine n’exclut pas la présence de militaires russes sur la base aérienne syrienne. Le ministère de la Défense s’abstient pour le moment de commentaires.
Sur la photo : la frappe de missiles contre la base Shayrat depuis le destroyer américain USS Porter.

© REUTERS / DigitalGlobe/ Courtesy U.S. Department of DefenseLe Pentagone affirme avoir tenté de « réduire au minimum le risque pour le personnel de la base », notamment pour les militaires russes.
Sur la photo : prise de vue satellite de l’aérodrome de Shayrat en Syrie après le bombardement américain.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
4/8
Le Pentagone affirme avoir tenté de « réduire au minimum le risque pour le personnel de la base », notamment pour les militaires russes.
Sur la photo : prise de vue satellite de l’aérodrome de Shayrat en Syrie après le bombardement américain.

© REUTERS / Ford Williams/ Courtesy U.S. NavySelon l’expression du président des Etats-Unis Donald Trump, la frappe est une « réponse proportionnelle » à la prétendue attaque des autorités syriennes contre les civils à Idlib effectuée le 4 avril. Le président américain a franchi par une ligne rouge importante, son prédécesseur Barack Obama s’étant limité à un soutien militaire à l’opposition syrienne.
Sur la photo : le destroyer américain USS Porter pendant le lancement de missiles contre la base aérienne de Shayrat.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
5/8
Selon l’expression du président des Etats-Unis Donald Trump, la frappe est une « réponse proportionnelle » à la prétendue attaque des autorités syriennes contre les civils à Idlib effectuée le 4 avril. Le président américain a franchi par une ligne rouge importante, son prédécesseur Barack Obama s’étant limité à un soutien militaire à l’opposition syrienne.
Sur la photo : le destroyer américain USS Porter pendant le lancement de missiles contre la base aérienne de Shayrat.

© Robert S. Price/Courtesy U.S. NavyLa coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution de Syrie a annoncé mardi 80 tués et 200 blessés pendant l’attaque avec emploi d’armes chimique à Khan Cheikhoun. L’opposition accuse les troupes gouvernementales. Le commandement de l’armée syrienne a démenti les accusations et imputé la responsabilité aux terroristes et à leurs protecteurs.
Sur la photo : le destroyer américain USS Ross lors du lancement de missiles contre la base aérienne syrienne de Shayrat.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
6/8
La coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution de Syrie a annoncé mardi 80 tués et 200 blessés pendant l’attaque avec emploi d’armes chimique à Khan Cheikhoun. L’opposition accuse les troupes gouvernementales. Le commandement de l’armée syrienne a démenti les accusations et imputé la responsabilité aux terroristes et à leurs protecteurs.
Sur la photo : le destroyer américain USS Ross lors du lancement de missiles contre la base aérienne syrienne de Shayrat.

© REUTERS / Robert S. Price/Courtesy U.S. NavyL’ONU et l’OIAC sont en train d’enquêter sur l’incident, mais elles n’ont pas encore formulé les conclusions sur d’éventuels coupables.
Sur la photo : le destroyer américain USS Ross pendant le lancement de missiles contre la base aérienne de Shayrat.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
7/8
L’ONU et l’OIAC sont en train d’enquêter sur l’incident, mais elles n’ont pas encore formulé les conclusions sur d’éventuels coupables.
Sur la photo : le destroyer américain USS Ross pendant le lancement de missiles contre la base aérienne de Shayrat.

© REUTERS / Ford Williams/Courtesy U.S. NavyLes arsenaux d’armes chimiques ont été retirés de Syrie et l’OIAC a annoncé en janvier 2016 la destruction totale de l’arsenal d’armes chimiques syriennes. L’OIAC a obtenu en 2013 le Prix Nobel de la paix pour le désarmement chimique de la Syrie.
Sur la photo : le destroyer américain USS Ross pendant le lancement de missiles contre la base aérienne syrienne de Shayrat.

Frappe US contre une base aérienne syrienne - Sputnik Afrique
8/8
Les arsenaux d’armes chimiques ont été retirés de Syrie et l’OIAC a annoncé en janvier 2016 la destruction totale de l’arsenal d’armes chimiques syriennes. L’OIAC a obtenu en 2013 le Prix Nobel de la paix pour le désarmement chimique de la Syrie.
Sur la photo : le destroyer américain USS Ross pendant le lancement de missiles contre la base aérienne syrienne de Shayrat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала