Le film du cinéaste iranien qui a boycotté les Oscars sacré «meilleur film étranger»

S'abonnerTelegram
Afin de protester contre le décret Trump sur l’immigration, le réalisateur iranien Asghar Farhadi avait décidé de ne pas se présenter à la cérémonie des Oscars à Los Angeles. Ce qui n’a pas empêché son film «Le Client» de se mériter l’Oscar du meilleur film étranger.

Le film « Le Client » du réalisateur iranien Asghar Farhadi, qui a décidé de boycotter la cérémonie des Oscars en signe de protestation contre le décret migratoire de Donald Trump et par solidarité pour les personnes interdites d'entrée sur le territoire américain, a néanmoins reçu ce lundi l'Oscar du meilleur film étranger.

L'actrice iranienne Taraneh Allidousti, qui joue le rôle principal dans le film « Le Client », ne s'est pas non plus déplacée à Los Angeles.

Donald et Melania Trump - Sputnik Afrique
Décret sur l'immigration: «La femme de Donald Trump aurait été une priorité»
Samedi, les cinq nominés aux Oscars pour le meilleur film étranger, à savoir le Danois Martin Zandvliet (« Land of Mine »), le Suédois Hannes Holm (« A Man Called Ove »), l'Iranien Asghar Farhadi (« The Salesman »), l'Allemand Maren Ade (« Toni Erdmann ») et les Australiens Martin Butler et Bentley Dean (« Tanna »), ont protesté contre la politique de Donald Trump. Dans une lettre ouverte, ils ont dénoncé le « climat actuel de fanatisme et de nationalisme aux États-Unis et dans de nombreux autres pays ».

Plus tôt, Khaled Khateeb, directeur de la photographie du documentaire « Casques Blancs », nominé aux Oscars, a été interdit d'accès sur le territoire américain par le service de Sécurité intérieure, malgré le fait qu'il avait obtenu un visa.

White Helmets - Sputnik Afrique
Un Syrien en lice pour les Oscars interdit d'entrée aux États-Unis
Le 27 janvier, le président américain a signé le décret « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis » visant à « protéger la nation du terrorisme », qui interdisait d'entrée les ressortissants de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen) pour une durée de trois mois et gelait l'accueil des réfugiés pour quatre mois. Les Syriens font l'objet d'une interdiction sans limitation de durée.

Le juge fédéral de Seattle a pris la décision de suspendre temporairement ce décret au niveau national.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала