Ankara: sans l’appui des Russes, nous n’aurions pas libéré Al-Bab

© Sputnik . Alexei Druzhinin / Accéder à la base multimédiaVladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan
Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le conseiller du président turc Erdogan a grandement apprécié le rôle de la Russie dans la libération de la ville d'Al-Bab des djihadistes de Daech. Selon lui, la Turquie n’y serait pas arrivé sans l’assistance de Moscou.

Caza ruso Su-35 en Siria - Sputnik Afrique
36 cibles de Daech attaquées lors des premières frappes conjointes russo-turques en Syrie
Ilnur Cevik, conseiller de politique étrangère du président turc, a déclaré aujourd'hui, lors de son intervention à la conférence consacrée à l'évolution des relations entre la Turquie et la Russie, que la Turquie n'aurait pas eu autant de succès sans le soutien de la Russie dans l'opération offensive à la périphérie de la ville syrienne d'Al-Bab.

« Sans l'assistance de la Russie, nous n'aurions pas été en mesure de réussir notre opération à Al-Bab », a-t-il indiqué, avant d'ajouter que « si un autre pays avait mis en œuvre cette opération, elle n'aurait pas eu autant de succès ».

Dans son discours, il a aussi mentionné le rôle des États-Unis dans les relations entre la Russie et la Turquie, qui pourraient « adhérer à la position russe et turque sur le règlement de la crise syrienne, dont tous les États profiteraient. »

« Aujourd'hui, la Russie et la Turquie jouent un rôle très constructif sur la scène internationale. Si Donald Trump est vraiment un homme politique et un dirigeant sage, il verrait que les liens entre [le président russe Vladimir] Poutine et [le président turc Recep Tayyip] Erdogan sont étroits et il deviendrait la troisième puissance qui pourrait renforcer ce dialogue », a ajouté M. Cevik.

Le 18 janvier, la Russie et la Turquie ont mené leur première opération aérienne conjointe contre Daech en Syrie autorisée par Damas. Dix-sept avions ont tiré des missiles et largué des bombes sur 36 cibles dans les banlieues d'Al-Bab.

Su-24 - Sputnik Afrique
Les avions russes et turcs ont frappé Daech en Syrie le 21 janvier
Fin janvier, des avions russes et turcs ont effectué une autre frappe conjointe contre les positions du groupe terroriste Daech près de la ville syrienne d'Al-Bab. Trois avions russes et quatre avions turcs ont participé à la mission approuvée par les autorités syriennes.

Le 24 février, l'armée turque a annoncé avoir repris le contrôle total de la ville d'Al-Bab, au nord de la Syrie, après en avoir délogé tous les djihadistes de Daech avec le soutien de la Russie, de l'armée gouvernementale et de l'armée syrienne libre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала