Alep: les combattants utilisaient écoles et hôpitaux comme dépôts d’armes

© AFP 2022 George OurfalianAlep
Alep - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les terroristes qui contrôlaient l'est d'Alep avaient transformé les écoles et les hôpitaux en dépôts d’armes, aucun de ces établissements ne remplissait ses fonctions, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Expert français: la reprise de Palmyre, un sanglant revers de la libération d’Alep - Sputnik Afrique
«La reprise de Palmyre, un cinglant revers de la libération d’Alep»
Alors qu'Alep est complètement libérée, les spécialistes du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit livrent de nouveaux détails concernant la situation qui régnait dans les quartiers orientaux de la ville tenus par les terroristes.

« Après avoir examiné les quartiers libérés d'Alep-Est, les démineurs du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit n'ont jusqu'à présent découvert aucune école ni hôpital qui remplisse ses fonctions directes. Tous ces établissements ont été utilisés comme quartiers généraux, tribunaux islamiques, dépôts d'armes ou ateliers pour la fabrication de roquettes artisanales », a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Comme l'affirme en outre le ministère, les terroristes utilisaient plus de 100 000 civils comme bouclier humains. Toutes ces personnes se sont rendues dans les quartiers contrôlés par le gouvernement « pour se sentir en sécurité, profiter d'une aide réelle et d'un repas ».

Syrians that evacuated the eastern districts of Aleppo rest, while waiting to board buses, in a government held area in Aleppo, Syria in this handout picture provided by SANA on November 29, 2016 - Sputnik Afrique
Qui empêche les civils de quitter Alep-Est?
Selon M. Konachenkov, « on n'a découvert à Alep-Est ni opposition, ni défenseurs des droits de l'homme, ni représentants d'organisations humanitaires non gouvernementales telles que les Casques blancs».

« D'après les habitants, il n'y avait ici que la famine et la terreur totale par laquelle les combattants répondaient à chaque tentative de manifester leur mécontentement ou de quitter l'enclave », a-t-il indiqué.

Selon une source militaire de Sputnik, la ville syrienne d'Alep a été libérée des terroristes le 12 décembre au soir à l'issue de quatre ans de combats. Après l'annonce, les habitants d'Alep sont descendus dans les rues pour célébrer la victoire de l'armée syrienne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала