La police de Portland impose un couvre-feu suite aux protestations

© REUTERS / William GaganUn policier arrose la foule avec un irritant lors d'une manifestation contre l'élection du républicain Donald Trump comme président des États-Unis à Portland, Oregon, États-Unis le 12 Novembre 2016
Un policier arrose la foule avec un irritant lors d'une manifestation contre l'élection du républicain Donald Trump comme président des États-Unis à Portland, Oregon, États-Unis le 12 Novembre 2016 - Sputnik Afrique
Les manifestations de masse contre Donald Trump à Portland, dans le nord-ouest des États-Unis, ont contraint la police locale à imposer un couvre-feu pour les mineurs afin d’assurer leur sécurité.

La police de la ville américaine de Portland, capitale de l'État de l'Oregon, a annoncé un couvre-feu pour les mineurs. La mesure vise à assurer la sécurité des enfants et des adolescents face en raison dans cette ville en proie à des manifestations contre Donald Trump, président élu des États-Unis.

« Un couvre-feu (est instauré) week-end pour les enfants de moins de 14 ans à partir de 22h15, et à partir de la minuit pour ceux qui ont entre 14 et 17 ans. Assurez-vous que vos enfants sont en sécurité à la maison », a déclaré dimanche la police de la ville sur sa page Twitter.

Des manifestations près de la Trump Tower à New York - Sputnik Afrique
Des manifestations près de la Trump Tower à New York
Dans la nuit du 11 au 12 novembre, des actions de protestation dans le centre-ville de Portland ont dégénéré en fusillade et en affrontements avec la police. Dans la matinée du 12 novembre, un groupe d'hommes a ouvert le feu et blessé un protestataire à la jambe sur le pont Morrison.

Jusqu'à 4 000 personnes ont manifesté dans cette ville de l'Oregon. Certains manifestants ont brisé les vitrines de magasins et endommagé des voitures, et ont lancé des projectiles contre la police qui a interpellé 26 personnes après avoir parlé d'« émeutes ». Parmi les interpellés figurent même des « Pokémons ».

Protestations contre Donald Trump - Sputnik Afrique
150 interpellations suite à une manifestation anti-Trump à Los Angeles
Les protestations ont commencé aux États-Unis mercredi, dans la foulée de l'annonce de la victoire de Donald Trump. Les villes de New York, de Chicago, de San Francisco, de Los Angeles, de Philadelphie et de Portland ont rassemblé le plus grand nombre de protestataires. À Los Angeles et Portland, les manifestations ont dégénéré en troubles. Au total, des centaines de personnes ont été interpellées.

Le candidat républicain a remporté l'élection présidentielle du 8 novembre avec 279 grands électeurs contre 228 pour sa rivale démocrate Hillary Clinton. L'investiture de Donald Trump aura lieu le 20 janvier 2017.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала