L’existence des chercheurs britanniques expliquée par… des chercheurs britanniques

© Photo PIxabaydes scientifiques
des scientifiques - Sputnik Afrique
Lorsqu’on entend parler des « chercheurs britanniques », on s’attend toujours à des recherches aussi sensationnelles qu'inutiles. Mais pourquoi une telle situation? Qui est coupable? Les scientifiques britanniques sont eux-mêmes prêts à répondre à ces questions.

Selon la revue  PLoS Biology, les recherches inutiles réalisées par les scientifiques britanniques sont provoquées par un système incorrect de répartition des fonds et d'évaluation de l'utilité scientifique de ces recherches.

«  C'est un problème important car des sommes faramineuses sont dépensées pour des études dont les résultats ne sont pas fiables. De nombreuses découvertes retentissantes annoncées par ces chercheurs s'avèrent souvent fausses alors qu'elles sont largement publiées et discutées. Nous pensons que les sponsors doivent choisir les recherches qui répondent aux questions importantes et ont une bonne méthodologie, et non celles qui conduisent à des conclusions sensationnelles ou à des interprétations intéressantes  », estime Andrew Higginson de l'Université britannique d'Exeter.

Un escargot gaucher - Sputnik Afrique
Un escargot trouve sa deuxième moitié grâce à un flashmob!
Utilisant des méthodes mathématiques et statistiques, Andrew Higginson et son collègue de l'université britannique de Bristol, Marcus Munafo, ont tenté de comprendre s'il existait un principe déterminant dans l'évaluation des projets de recherche que les scientifiques soumettent au jugement des sponsors. Selon leur hypothèse, les chercheurs sont poussés non par le concept de telle ou telle recherche, mais par la volonté d'obtenir un financement.

Erta Ale - Sputnik Afrique
L’activité volcanique aurait pu favoriser l’apparition de l’homme
Pour faire leurs calculs, les chercheurs ont étudié les règles appliquées par les agences versant des bourses au Royaume-Uni (UKREF) et en Australie (AER) et ont créé une simulation informatique dans laquelle un chercheur-carriériste typique essaie de formater ses recherches afin de toujours obtenir une bourse.

Selon ces calculs, les «  carriéristes  » virtuels proposaient des projets plus modestes avec des objectifs retentissants focalisés sur des recherches dans de nouveaux domaines scientifiques, et ne cherchaient pas à vérifier les conclusions d'études antérieures ou à mener des recherches de grande envergure mais avec des résultats «  sans intérêt  ».

Le fait est que de tels projets, vu leur ampleur très réduite, aboutissent souvent à l'obtention de résultats erronés ou à une interprétation incorrecte de leurs conclusions. En moyenne, seuls 10 à 40% de telles études s'avèrent exactes, ce qui signifie que l'argent dépensé pour de telles bourses est souvent jeté par les fenêtres, conclut l'étude.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала