Ravages à Alep-Ouest: l’Onu pointe du doigt l’opposition modérée

© AFP 2022 George OurfalianAlep
Alep - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le représentant officiel du secrétaire général de l’Onu, Stefan Dyuzharrik, a accusé la soi-disant opposition syrienne modérée d’avoir violé à Alep plusieurs normes du droit humanitaire international.

Rafale - Sputnik Afrique
Moscou explique la différence entre les batailles d’Alep et de Mossoul
D'après le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, les frappes effectuées à la fin de la semaine dernière par l'opposition modérée contre les quartiers ouest de la ville d'Alep — contrôlés principalement par les forces gouvernementales ˗ ont fait plus de 30 morts parmi la population civile, dont 10 enfants. L'attaque a fait en outre des dizaines de blessés.

« Un si grand nombre de victimes parmi les civils témoigne du fait que l'opposition modérée ne respecte pas l'interdiction de base du droit humanitaire international sur les attaques aveugles et sur les principes de précaution et de proportionnalité », a déclaré M. Dyuzharrik.

De son côté, le gouvernement syrien dresse un bilan plus élevé de « 84 civils, principalement des enfants et des femmes tués par les roquettes et les obus tirés par les rebelles sur les quartiers ouest ».

« Briser le siège d'Alep ne donne pas le droit aux groupes de l'opposition armée de bafouer le droit humanitaire international », s'est insurgé lundi l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty international.

Alep - Sputnik Afrique
2.000 «modérés» ont pilonné Alep à l'aide de 45 blindés
Auparavant, Moscou avait présenté au Conseil de sécurité de l'Onu un projet de déclaration appelant à faire un distinguo entre l'opposition dite « modérée » et les djihadistes en Syrie. Pourtant, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait souligné l'incapacité des États-Unis de le faire.

Ainsi, au cours de la trêve « humanitaire », qui a duré du 20 au 22 octobre et qui devait permettre aux habitants et aux combattants le souhaitant de quitter les quartiers est d'Alep, les combattants du Front al-Nosra bloquaient l'entrée des couloirs humanitaires et menaçaient d'abattre toute personne qui tenterait de partir.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала