Les meilleurs combats de Fedor Emelianenko, le «Dernier Empereur» du MMA

© Sputnik . Alexei Druzhinin / Accéder à la base multimédiaFedor Emelianenko, le «Dernier Empereur» du MMA
Fedor Emelianenko, le «Dernier Empereur» du MMA - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Surnommé «Le Dernier Empereur», Fedor Emelianenko, champion du monde de sambo et d'arts martiaux mixtes (MMA), et considéré par la plupart des observateurs comme le meilleur pratiquant poids lourds en MMA, fête le 28 septembre ses 40 ans. Regardez une compilation de ses meilleurs combats dans une vidéo.

Fedor Emelianenko vs Fabio Maldonado - Sputnik Afrique
Le Russe Emelianenko s'impose face à Maldonado à Saint-Pétersbourg
Fedor Emelianenko, « Le Dernier Empereur », a été plusieurs fois champion du monde de sambo, tout en ayant commencé en parallèle une carrière professionnelle en MMA en 2000. Il est considéré par la plupart des observateurs comme le meilleur pratiquant poids lourds en MMA des années 2000: aucune défaite au cours de ces dix dernières années, et des victoires marquantes contre des champions comme Antônio Rodrigo Nogueira, Mirko « Cro Cop » Filipović, Mark Coleman, Kevin Randleman, Andrei Arlovski et Tim Sylvia.

Fedor a été élu en 2011 « meilleur combattant MMA de tous les temps » par le magazine spécialisé Sherdog et est considéré comme tel par la majorité des grands noms de cette discipline et d'autres sports de combat (Mike Tyson, Cain Velasquez, Wanderlei Silva, George St Pierre etc.).

Le principal trait de caractère de Fedor Emelianenko, cité par de nombreux journalistes et fans, est sa modestie. Contrairement à de nombreux combattants de MMA,  mettant plus bas que terre leurs adversaires dans des interviews d'avant-match, Emelianenko est toujours poli et respectueux à l'égard de son adversaire et très réservé dans la manifestation de ses émotions avant, pendant et après le combat. Malgré sa grande popularité dans de nombreux pays à travers le monde, le combattant reste toujours diplomate dans les interviews avec des journalistes, et lors des discussions avec les fans, ne se vantant jamais de ses victoires ou de ses récompenses.

Curieusement, pendant une grande partie de sa carrière, le champion était plus populaire au Japon, en Corée et aux États-Unis qu'en Russie. Dans le même temps, au Japon et en Corée, les fans le suivaient littéralement pas à pas, un grand nombre d'entre eux faisant tout pour obtenir un autographe ou prendre une photo, ou au moins toucher ou se retrouver près de Fedor Emelianenko.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала