L’interview qui fâche: une chaîne allemande attaque la Turquie en justice

© REUTERS / Wolfgang RattayNationalflaggen der Türkei und Deutschlands in Berlin
Nationalflaggen der Türkei und Deutschlands in Berlin - Sputnik Afrique
La Deutsche Welle reproche à Ankara de fouler aux pieds les principes de primauté de la loi et de démocratie.

La chaîne allemande Deutsche Welle (DW) a annoncé lundi sur son site avoir intenté des poursuites judiciaires suite à la saisie par les autorités turques d’une interview télévisée du ministre de la Jeunesse et des Sports Akif Cagatay Kilic.

Turquie - Sputnik Afrique
Turquie: dix jours après, un petit village apprend l’existence du putsch
L’entretien entre le présentateur du programme Zone de conflit Michel Friedmann et M.Kilic a été filmé le 5 septembre. Le ministre a notamment évoqué la tentative de coup d’Etat, les purges qui ont suivi, la liberté de parole en Turquie, ainsi que la condition des femmes turques. Le présentateur lui a également demandé de s’exprimer sur certains propos du président Recep Tayyip Erdogan.

La diffusion de l’interview a été interdite. Le 6 septembre, la vidéo a été saisie. Le secrétaire de presse du ministre a annoncé que l’interview ne pouvait pas être rendue publique.

« Cette démarche est aux antipodes des principes de primauté de la loi et de démocratie. Nous appelons la partie turque à nous restituer la vidéo sans délai», a déclaré le directeur général de DW, Peter Limbourg.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала