Les galères portugaises à l’assaut des plages de Thaïlande

En Thaïlande, trois plages de l’île de Phuket ont été déjà fermées suite à une «attaque massive» de galères portugaises, également appelées Physalies ou Vessies de mer.

Trois plages thaïlandaises, Nai Thon, Nai Yang et Layan, sont provisoirement fermées aux touristes. En cause: une « invasion » de taille de galères portugaises (physalies), polypes venimeux couronnés d'une sorte de ballon ovale translucide, écrit le portail d'actualités ThaiPBS.

Malgré les apparences, les physalies n'ont rien à voir avec les méduses, loin de là. En fait, ces polypes venimeux font partie du neuston, catégorie d'organismes aquatiques liés à la surface.

Le venin de la physalie (physalitoxine) est dangereux pour l'homme. L'envenimation se traduit par une douleur intense, accompagnée de multiples symptômes: douleurs musculaires locales ou généralisées, gêne respiratoire, crise hémolytique aiguë et défaillance rénale.

Dans certains cas, l'intoxication peut déboucher sur la mort. Les animaux échoués sont encore dangereux, et ne doivent pas être manipulés sans protection.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала