Selon Lavrov, les opposants à la paix sont l'égal des terroristes

© REUTERS / Lucas JacksonRussian Foreign Minister Sergei Lavrov confers with members of his delegation as U.S. President Barack Obama speaks during the 71st United Nations General Assembly in Manhattan, New York, U.S
Russian Foreign Minister Sergei Lavrov confers with members of his delegation as U.S. President Barack Obama speaks during the 71st United Nations General Assembly in Manhattan, New York, U.S - Sputnik Afrique
Moscou et Washington ne parviennent pas à se mettre d’accord sur la liste des organisations terroristes au Proche-Orient. Ainsi, les USA refusent d'y inclure certains groupes armés, dont Jaysh al-Islam et Ahrar al-Sham. Sergueï Lavrov souligne qu'il faut cesser de couvrir tous ceux qui refusent de respecter les accords et la résolution de l’Onu.

Il est temps de relancer les discussions sur la liste des organisations terroristes, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, intervenant ce mercredi à l'Assemblée générale des Nations unies.

« Après l'entrée en vigueur le 12 septembre des ententes russo-américaines, les chefs d'Ahrar al-Sham ont officiellement annoncé qu'ils n'allaient pas honorer ces accords car le Front al-Nosra y était défini comme étant une organisation terroriste, alors qu'Ahrar al-Sham ne le percevait pas ainsi et coopérait étroitement avec cette dernière. Ainsi, il me semble que le temps de revenir à l'examen de la liste des organisations terroristes est venu », a indiqué le chef de la diplomatie russe.

Et d’ajouter qu’il faut cesser de couvrir les opposants de la paix, tous ceux qui  refusent de respecter les accords et la résolution de l’ONU.

« Il faut les mettre dans le même rang avec les terroristes », a souligné M. Lavrov.

Alep - Sputnik Afrique
Les USA et leurs protégés n’ont rempli aucune de leurs obligations en Syrie
Par ailleurs, l'opposition soi-disant modérée n'a toujours pas retiré ses troupes de la route du Castello, alors que cette mesure est nécessaire pour pouvoir acheminer de l'aide humanitaire jusqu'à la ville d'Alep, a encore précisé le ministre.

Les forces gouvernementales syriennes ont commencé à retirer leurs troupes en conformité avec les accords russo-américains, a rappelé M. Lavrov.

« Tandis que l'opposition n'a pas rempli ses obligations et pilonne les détachements de l'armée gouvernementale. L'opposition n'a toujours pas retiré ses unités de la route du Castello comme le stipulent les accords du 9 septembre », a expliqué le ministre, précisant que ces ententes exigeaient de garantir l'acheminement en toute sécurité du fret humanitaire via cette route.

« À cette fin, il a été convenu que le gouvernement et l'opposition qui contrôlaient différentes parties de la route retirent leurs troupes », a souligné Sergueï Lavrov.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала