L'insulte à Obama a coûté très cher aux Philippines

S'abonnerTelegram
Insulter le président américain n'est pas forcément une bonne idée, le chef de l'Etat philippin l'a appris à ses dépens: des fonds internationaux ont retiré du marché philippin 58 millions de dollars en une journée.

Le président philippin Rodrigo Duterte - Sputnik Afrique
Le président philippin insulte Obama et trouve le soutien de Pékin
Suite à l'insulte adressée au président américain par son homologue philippin Rodrigo Duterte, qui l'a qualifié de "fils de pute" et a menacé de quitter l'Onu, des investisseurs étrangers se sont mis à retirer leur argent du marché philippin, rapporte le journal The Independent.

En cinq jours, la chute s'est chiffrée à 1,3%, selon des médias. En une seule journée, les investisseurs ont retiré du marché philippin 58 millions de dollars.

Rodrigo Duterte - Sputnik Afrique
Le président philippin promet de bouffer du terroriste tout cru
Lundi, Rodrigo Duterte a traité Barack Obama de "fils de pute", affirmant qu'il n'avait pas le droit de lui poser trop de questions concernant la violation des droits de l'homme aux Philippines, notamment les exécutions extrajudiciaires.

Suite à ce camouflet, Barack Obama a annulé sa rencontre prévue mardi avec M. Duterte. Le leader philippin, de son côté, a exprimé mardi ses regrets après le scandale suscité par sa déclaration.

Cependant, les deux hommes se sont rencontrés brièvement mercredi, juste avant un dîner pendant le sommet de l'Asie du Sud-Est à Vientiane au Laos, dans la salle d'attente des chefs d'Etat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала