Corse: deux mamans voilées interdites d’entrer dans une école

Après l’affaire du restaurateur français qui a chassé deux femmes musulmanes de son établissement de Seine-Saint-Denis, un nouveau scandale a éclaté, cette fois-ci dans la ville de Bonifacio, en Corse.

Femmes musulmanes - Sputnik Afrique
France: un restaurateur refuse de servir deux musulmanes, les accusant de terrorisme
Elles sont venues lundi matin accompagner leurs enfants à l'école maternelle à l'occasion de la rentrée des classes, quand deux parents d'élèves leur ont bloqué l'accès à l'établissement. En cause: le voile que portaient les deux femmes…

"Deux mamans qui portaient un voile, mais pas un voile intégral, ont été stoppées par deux hommes, deux frères, qui ne trouvaient pas normal que leurs enfants n'aient pas le droit de porter un signe distinctif de religion dans l'école et qu'elles puissent y entrer voilées", a raconté à l'AFP le procureur de la République à Ajaccio, Eric Bouillard.

Pour permettre aux femmes de rentrer dans l'école, il a fallu l'intervention de l'adjointe du maire et le déplacement du magistrat.

Même si la situation s'est vite apaisée et qu'aucune infraction pénale n'a été constatée, l'incident vient encore de souligner l'existence des tensions entre les communautés.

Burkini-Badeanzug - Sputnik Afrique
La polémique mousse les ventes du burkini… même à des non-musulmanes!
"Il y a eu une confusion sur les obligations faites aux enfants et celles faites aux parents qui peuvent les accompagner", a expliqué le maire de Bonifacio Jean-Charles Orsucci lors d'une réunion convoquée à la mairie, à laquelle ont aussi assisté des familles musulmanes.

Si tout signe religieux est interdit pour les élèves, les parents n'ont pas la même obligation et les femmes peuvent être voilées, "même lors des sorties scolaires, le conseil d'Etat ayant tranché dans ce sens", a-t-il détaillé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала