Ukraine: nouveaux exercices militaires et alerte terroriste

© Sputnik . Evgeny Kotenko / Accéder à la base multimédiasoldats ukrainiens
soldats ukrainiens - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Alors que l'aviation, l'infanterie et l'artillerie ukrainiennes s'entraînent à lutter contre les saboteurs, le Service de sécurité de l'Ukraine lance l'alerte terroriste partout dans le pays. Le niveau maximal de menace terroriste est notamment introduit à la frontière criméenne.

Mais que font-ils à Kiev? vous demandez-vous peut-être en ce moment. Pas de panique, vous n'êtes pas les seuls à ne pas très bien comprendre. On tâchera de vous expliquer les dernières démarches des autorités ukrainiennes.

Ce matin, le Service de sécurité d'Ukraine a bel et bien introduit l'alerte de menace terroriste sur tout l'ensemble du territoire ukrainien.

" +Le rouge+ (menace réelle) est introduit dans les régions de Donetsk et de Lougansk et à la frontière criméenne", lit-on dans le communiqué de presse du Service ukrainien de sécurité.

Patriotic graffiti in Moscow related to Crimea's reuniting with Russia - Sputnik Afrique
Attentats déjoués en Crimée. Contre qui?
A Kiev, le niveau de menace terroriste dit "bleu" signifie une menace potentielle.

Hier, le président ukrainien branché Piotr Porochenko a ordonné, via son compte Twitter, de mettre en état d'alerte des unités ukrainienne à la frontière avec la Crimée et avec le Donbass.

En outre, le Service national des gardes-frontières d'Ukraine a conseillé à ses citoyens de ne pas voyager en Crimée.

Avant-hier, 10 août, l'état-major des Forces armées ukrainiennes a annoncé le lancement, dans le sud du pays notamment, tout près de la Crimée, des exercices militaires des unités marines et des troupes côtières de missiles et d'artillerie.

Piotr Porochenko et Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Situation en Crimée: Porochenko veut discuter avec Poutine
Dans la nuit du 7 au 8 août, des unités spéciales du ministère ukrainien de la Défense ont entrepris une tentative de percée dans la péninsule criméenne, qui a finalement avorté. Deux militaires russes ont trouvé la mort dans le pilonnage depuis le territoire ukrainien.

Les saboteurs ukrainiens ont avoué avoir suivi une formation spéciale au sein de la Direction principale de renseignement du ministère ukrainien de la Défense, avec lequel ils ont largement coopéré. Ils faisaient tous partie d'un des groupes envoyés sur la péninsule russe par le renseignement ukrainien.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала