L'armée US teste une armure en toile d'araignée

© AFP 2023 BRENDAN SMIALOWSKIUn soldat américain près de l'aérodrome de Kandahar le 3 juin, 2014
Un soldat américain près de l'aérodrome de Kandahar le 3 juin, 2014 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Pentagone va tester un nouveau tissu pour les gilets pare-balles et d'autres éléments de protection individuelle, fabriqué à partir de toile d'araignée.

Le nouveau tissu, appelé Dragon Silk (Soie de dragon), est constitué de fils en toile d'araignée de tailles différentes. Ce tissu unique a été développé par la société américaine Kraig Biocraft, les ingénieurs ayant ajouté des gènes d’araignée à l’ADN du ver à soie.

Soldat américain - Sputnik Afrique
Les Etats-Unis préparent une armée de "squelettes"

Le matériau de Kraig Biocraft est moins durable que le Kevlar habituel, deux GPa (gigapascales) contre trois GPa au Kevlar. Selon ses concepteurs, Dragon Silk ne vise pas à remplacer complètement le Kevlar, jugé efficace, mais à le compléter.

La toile d'araignée génétiquement modifiée est beaucoup plus élastique. Si l’élasticité du Kevlar ne dépasse pas 3%, la Soie de Dragon atteint un chiffre de 30-40%, ce qui permettra d'élargir considérablement les possibilités d'application d'une telle armure.

Le montant que l’armée américaine a alloué pour les essais initiaux du nouveau tissu est de 90.000 euros. Néanmoins, si les tests sont concluants, le Pentagone serait prêt à dépenser jusqu’à 900.000 euros supplémentaires pour l’étude approfondie des propriétés protectrices de la "Soie de dragon".


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала