"Je ne suis pas méchant, ce sont mes gènes!"

© Sputnik . Igor Zarembo / Accéder à la base multimédiaUn chat
Un chat - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
On sait désormais pourquoi les hommes se divisent en agréables et méchants.

Des chercheurs de l'Université d'Exeter (Grande-Bretagne) ont élaboré un modèle mathématique innovant pour explorer l'évolution des relations sociales des hommes et des animaux. Selon eux, les gens sont génétiquement programmés pour être bienveillants ou méchants, relate EurekAlert.

Liz Parrish - Sputnik Afrique
La première "femme génétiquement modifiée" en visite à Moscou
Le modèle a permis d'expliquer pourquoi certains animaux et autres organismes adoptaient un comportement altruiste. Le comportement des individus peut être déterminé par un ensemble de tendances génétiques héréditaires qui influent sur les relations sociales. De tels rapports avec les autres membres de la communauté pourraient même nuire à l'individu, mais le sentiment d'appartenance à ce groupe modifie la vision de la situation.

"La théorie de l'évolution sociale n'a pas encore abordé le polymorphisme génétique. Nous avons développé un modèle qui nous permet de l'explorer dans le cadre d'une seule structure, aux côtés d'autres facteurs qui influencent le comportement", raconte le professeur Olof Leimar de l'Université de Stockholm. L'objectif est de poursuivre les travaux dans ce domaine pour tester le modèle expérimental.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала