Un attentat contre un hôtel en Somalie aurait fait 15 morts

© AFP 2022 Mohamed AbdiwahabLe groupe islamiste somalien Al Chabaab
Le groupe islamiste somalien Al Chabaab - Sputnik Afrique
Des hommes du groupe islamiste somalien Al Chabaab ont attaqué samedi un hôtel de la capitale Mogadiscio fréquenté par des hommes politiques et ont pris des otages, selon un officier de police.

L’hôtel "Naasa Hablood " de Mogadiscio, apprécié des hommes politiques, a été la cible samedi d’une attaque à l’explosif et à l’arme automatique perpétrée par un commando du groupe islamiste somalien Al Chabaab, lié à Al-Qaïda, rapportent les agences internationales, se référant à la police locale.

"Au moins sept personnes ont été tuées dans l'explosion et dix autres ont été blessées. Nous avons réussi à sauver de nombreux otages en les évacuant par une porte à l'arrière", a raconté l'officier de police Ali Hassan. 

Forces de sécurité somaliennes (photo d'archive) - Sputnik Afrique
Plus de 20 morts dans un double attentat en Somalie

Et d'ajouter que les assaillants avaient pénétré à l'intérieur après un attentat-suicide à la voiture piégée.  

La police précise que l’attaque est toujours en cours, les terroristes occupant le deuxième étage et lançant des grenades sur les forces de l'ordre. 

"Deux assaillants seraient morts", a indiqué le capitaine de police Mohamed Hussein.

La chaîne CNN rapporte de son côté en référence à des sources policières qu'il s'agit de 15 morts et de 25 blessés.

Mogadiscio est régulièrement le théâtre d'attaques attribuées au groupe somalien Al Chabaab depuis que les islamistes ont été chassés en août 2011 par la mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). 

Les insurgés islamistes ont mené ces derniers mois plusieurs opérations contre certains des hôtels les plus en vue de la capitale somalienne, avec un mode opératoire à chaque fois similaire, à savoir le lancement d'un véhicule piégé à vive allure par un chauffeur kamikaze contre l'enceinte souvent fortifiée de l'établissement. Puis un commando armé pénètre à l'intérieur de l'établissement pour abattre la clientèle et le personnel. 

L'attaque de ce samedi intervient un peu plus de trois semaines après celle de l'hôtel Ambassador, qui avait fait 10 morts le 1er juin. Le face-à-face entre les assaillants et les forces de sécurité avait alors duré plus de douze heures.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала