Pour soigner les futurs colons de Mars, la NASA mise sur les greffes

Comment assurer la santé des astronautes qui iront coloniser Mars? La NASA a sa petite idée: disposer d'une base de tissus biogéniques prêts à être cultivés et greffés sur les colons. L'agence spatiale a lancé un concours dans ce sens. Elle en espère aussi une révolution dans les soins terrestres.

L'humanité rêve de conquérir Mars. Or, peu de gens s'imaginent qu'avant l'apparition de la première colonie humaine sur la planète rouge, il faudra déployer d'immenses efforts pour construire un vaisseau interplanétaire et régler toute une série d'autres problèmes, notamment offrir aux colons ne fut-ce qu'un minimum de services médicaux.

L'espace - Sputnik Afrique
Quatre volontaires apprendront à survivre dans la capsule spatiale chinoise
Comment assurer à chaque colon à des millions de kilomètres de la Terre les services médicaux nécessaires afin de les maintenir en bonne santé des années durant? Jusqu'à présent, les spationautes n'ont pas passé dans l'apesanteur plus d'un an.

Les spécialistes de la NASA ont annoncé le lancement du concours Vascular Tissue Challenge. Les participants sont invités à cultiver en laboratoire des tissus d'un centimètre d'épaisseur au minimum, parsemés de vaisseaux sanguins. La meilleure équipe gagnera 500.000 dollars.

Les spécialistes se proposent d'accumuler une base de tissus qu'ils pourraient cultiver si nécessaire sur place et transplanter à un malade. À l'époque de Colomb, une telle possibilité comme, d'ailleurs, Mars, n'était qu'un rêve.

Une capsule Soyouz TMA atterrit au Kazakhstan - Sputnik Afrique
Le vaisseau spatial russe Soyouz TMA-19M atterrit au Kazakhstan
Certains chercheurs finalisent des technologies de greffe de tissus et d'organes, d'autres inventent des modèles de tissus pour tester les médicaments. Il existe par ailleurs des scientifiques qui inventent des tissus artificiels. Cependant, personne n'a encore réalisé un authentique tissu métabolique parsemé de vaisseaux sanguins.

Pour gagner le premier prix, les prétendants devront présenter un tissu pas plus fin qu'un centimètre, au sein duquel 85% des cellules pourront survivre pendant trente jours.

"Les pionniers de l'exploration de l'espace constituent notre ressource la plus importante dans la voie vers Mars et au-delà. Ces essais promettent une révolution dans la santé sur Terre", explique Steve Jurczyk, chef du Programme de technologies spatiales de la NASA.
À terme, on pourra utiliser de tels tissus pour imiter les maladies et tester les médicaments, pour des greffes aux malades en l'absence de donneurs de sang, pour vérifier l'effet de l'espace sur le corps humain.

Il importe en premier lieu d'implanter les vaisseaux sanguins dans les tissus biogéniques. Les experts s'attendent à un boom technologique.
Il est prévu de terminer les tests le 30 septembre 2019. Le résultat officiel du concours sera dévoilé plus tard. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала