Varsovie rappelle à l'Ukraine le génocide des Polonais

© Sputnik . Igor ZaremboLa palais du président à Varsovie
La palais du président à Varsovie - Sputnik Afrique
Des députés polonais ne souhaitent pas qu'on oublie les 100.000 Polonais massacrés par des troupes nationalistes ukrainiennes et proposent de consacrer le 11 juin à leur mémoire.

Poland's President Bronislaw Komorowski delivers a speech at a tent erected in front of the entrance of the former Nazi concentration camp Auschwitz-Birkenau during the main ceremony to mark the 70th anniversary of the liberation of the death camp on January 27, 2015 in Oswiecim, Poland. - Sputnik Afrique
Pologne-Ukraine: la glorification de l'UPA rend impossible le dialogue
La Diète de la République de Pologne examinera le projet de loi déposé par le Parti paysan polonais qui propose de nommer le 11 juin Jour du souvenir des victimes du génocide effectué par les troupes de l'Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) et de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) dans l'est de la Pologne.

Les auteurs du projet de loi ont qualifié les crimes de masse commis par les nationalistes ukrainiens de "purification ethnique" et de génocide. Selon les députés du Parti paysan, entre 1942 et 1945, près de 100.000 Polonais, dont des enfants, ont été victimes des massacres de l'OUN et de l'UPA en Volhynie et en Galicie de l'est.

En 2016, on commémore le 73e anniversaire du point culminant des crimes commis par les nationalistes ukrainiens.

gâteau Kiev, Roshen - Sputnik Afrique
En Pologne, les chocolats du président ukrainien ont un goût amer
Les parlementaires polonais soulignent que la popularité de Stepan Bandera, ancien chef de file des nationalistes ukrainiens du XXe siècle, ne cesse d'augmenter et que Varsovie ne prête pas attention à ce phénomène. Un membre du Parti paysan polonais, Peter Zgorzelski, a déclaré à cette occasion qu''on ne peut pas marchander la mémoire au profit de bonnes relations avec l'Ukraine".

En avril 2015, la Rada suprême ukrainienne a adopté un projet de loi selon lequel les soldats de l'OUN et de l'UPA ont obtenu le statut de combattants pour l'indépendance. De plus, conformément à la loi sur la décommunisation de l'Ukraine, il a été proposé de rebaptiser les rues dans certaines villes ukrainiennes du nom de Stepan Bandera.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала