Et si on jouait à imaginer une "Nuit Debout" droitiste?

© AFP 2022 PASCAL PAVANI Nuit debout
Nuit debout - Sputnik Afrique
Le mouvement qui au début prenait sa source dans la contestation de la loi Travail a évolué depuis 2 mois. Si l'idée initiale était de former un front commun, le clivage entre la droite et la gauche se fait bien sentir. Avant de sortir dans les rues jeudi, la Nuit propose sur twitter de rêver "des slogans de droite" caricaturaux.

"Depuis le premier jour, la #NuitDebout appartient à tou.te.s.", affirment d’emblée les organisateurs sur Facebook. Les participants aux "Nuits Debouts" sont aussi divers que leurs revendications. Le slogan traditionnel de mobilisation, "Rêve général", se mêle aux autocollants "Préavis de rêve" déjà repérés dans les défilés contre la loi Travail.

Nuit debout - Sputnik Afrique
Nuit debout: musique ou violence?
Et si on rencontre souvent des slogans des plus divers et des plus caustiques aux plus pathétiques, ils sont le plus souvent formulés par les gauchistes. Souvent critiqués pour être trop pathétique ou rudes… Les organisateurs proposent d'imaginer des slogans qui auraient pu être formulés par la droite.

Les phrases sont trop souvent caricaturales, ce qui va évidemment de soi: quand les deux camps se critiquent, même en blagues, il est difficile de garder les limites. Pourtant, certaines phrases sont plutôt hilarantes:

En réalité, les slogans sont en général loin d'être rigolos. Frappants ou sarcastiques, les manifestants ont plutôt un rire libérateur, les slogans passant du sérieux au sarcastique. 

​…et même cruel et choquant:

La Nuit debout est une manifestation politique qui a débuté sur la place de la République à Paris le 31 mars 2016 afin de protester contre la Loi Travail. Des dizaines de milliers de personnes se rassemblent tous les jours dans les grandes villes de France afin de participer à ce mouvement original.

Manifestations à Paris - Sputnik Afrique
Loi travail: manifestation en direct (video)

Nuit Debout rassemble un parterre toujours plus hétéroclite. Par exemple, le collectif "Ni guerres ni état de guerre" s'est installé sur la Place, avec ses propres revendications. On y retrouve aussi des membres de la Confédération Nationale des Travailleurs (extrême-gauche) et des stands proposant des revues d'inspiration anarcho-syndicaliste.

La mobilisation Nuit Debout s'étend aussi en Belgique et en Espagne. Pour suivre les évènements, les réseaux sociaux et autres applications de streaming vidéo sont mis à contribution.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала