Levée des sanctions antirusses: l'Assemblée nationale votera le 28 avril

© AFP 2022 Bertrand Guayl'Assemblée Nationale
l'Assemblée Nationale - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le vote surviendra sur fond de critiques à l'égard de ces mesures, qui se sont avérées nuisibles pour l’économie des deux pays.

Thierry Mariani - Sputnik Afrique
L'Assemblée nationale décidera des sanctions antirusses en avril
Le 28 avril, l'Assemblée nationale évoquera le projet de résolution N°3585 sur la levée des sanctions imposées à la Russie, a déclaré le parlementaire français François Rochebloine dans une interview accordée à l'agence Rossiya Segodnya.

"Le 28 avril, le premier vote au sujet de la levée des sanctions contre la Russie aura lieu à l'Assemblée nationale", a déclaré le parlementaire. 

L'Assemblée devrait statuer sur le projet de résolution concernant les sanctions économiques imposées par l'Union européenne contre Moscou, les sanctions contre les parlementaires russes, ainsi qu'envers l'ouverture de négociations bilatérales France-Russie visant à lever l'embargo sanitaire. Dans l'éventualité où les parlementaires français s'exprimeraient en faveur de la levée des sanctions, l'Assemblée invitera le gouvernement à se pencher sur la réalisation de cette tâche.

"Ces sanctions — contraires aux intérêts fondamentaux des relations franco-russes — décidées par l’Union européenne, et fortement encouragées par les États-Unis, n’ont d’effet que de détériorer les relations économiques qui lient la France et la Russie", indique la proposition initiée par les Républicains.     

La France ouvrira-t-elle la voie à la levée des sanctions antirusses? - Sputnik Afrique
La France ouvrira-t-elle la voie à la levée des sanctions antirusses?
Les relations entre les deux pays se sont considérablement détériorées sur fond de crise en Ukraine, tout particulièrement après le rattachement de la Crimée à la Russie survenu à l'issue d'un référendum en mars 2014. 

Les pays de l'Union européenne ont d'abord introduit des mesures restrictives contre des personnes physiques, en vigueur jusqu'au 15 septembre 2016. Par la suite, des mesures restrictives sectorielles valables jusqu'au 31 juillet ont été imposées, ainsi que des sanctions contre la péninsule de Crimée, valides jusqu'au 23 juin. 

En réponse, la Russie a interdit les importations de produits alimentaires provenant des pays ayant imposé les sanctions.   

Plusieurs politiciens et entrepreneurs français prônent la levée de ces sanctions qui se sont avérées peu efficaces et nuisibles tant pour l'économie russe que pour celle de la France. 


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала