Les sauveteurs russes ont libéré trois orques d’une prison de glace

© Sputnik . www.mchs.gov.ru / Accéder à la base multimédiaОперация по спасению косаток, зажатых во льдах в Охотском море
Операция по спасению косаток, зажатых во льдах в Охотском море - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Près de l’île de Sakhaline, des orques se sont retrouvés piégés par les glaces. Les sauveteurs ont réagi rapidement et essaient maintenant de sauver le dernier orque, le plus grand.

Dans les eaux près de l’île russe de Sakhaline quatre orques, dont un bébé, ont été piégés dans les glaces du Pacifique. Les sauveteurs, arrivés sur place, ont immédiatement commencé à briser les banquises pour libérer un passage aux animaux.

Quelques temps après, le vent a propulsé une vague laquelle a aidé les spécialistes à libérer trois animaux, tandis que le quatrième, le plus grand, reste bloqué dans les eaux peu profondes.

Des orques vues du ciel par un drone scientifique - Sputnik Afrique
Des orques vues du ciel par un drone scientifique
Les sauveteurs font de leur mieux, ils ont même commencé à casser la glace avec leurs mains pour aider le pauvre animal, qui ne parait plus en très bonne santé.

L’habitat des orques est assez vaste, on peut les trouver presque partout dans les océans du monde. Toutefois, ils préfèrent les eaux froides et tempérées plutôt que les tropiques. En Russie, les orques fréquentent principalement les îles Kouriles et les îles du Commandeur.

Selon la Liste rouge des espèces menacées, l’orque est un prédateur. Il se nourrit habituellement d'autres mammifères marins, de phoques ou de morses, mais aussi de poissons et de mollusques.

Bébé phoque - Sputnik Afrique
Un policier sauve un bébé phoque à Saint-Pétersbourg
Le poids d’un orque mâle peut aller jusqu’à 10 tonnes pour une longueur de 10 mètres. Les femelles sont plus petites, leur longueur maximale ne dépasse pas 8,5 mètres, leur poids – 7,5 tonnes.

Les épaulards ont un système d'organisation sociale très intéressant. Plusieurs familles matrilinéaires dirigées par des sœurs ou des cousines, avec leurs petits, se réunissent pour former un groupe. En moyenne, un tel groupe comprend 18 animaux.

D’habitude, les orques ne quittent pas leur groupe, sauf lors de la chasse. Il est possible que ce soit pour cette raison qu’un petit groupe se soit retrouvé dans cette prison de glace.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала