Hollande: présider "jusqu'au bout", sans "calcul" pour 2017

© AP Photo / Stephane de SakutinFrançois Hollande
François Hollande - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Sur TF1 et France 2, le chef de l'Etat socialiste s'est défendu de tout "calcul" politicien, répétant qu'il devrait avoir des "résultats" pour briguer un second mandat.

A un peu plus d'un an de l'élection présidentielle, François Hollande a effectué un certain remaniement du gouvernement de Manuel Valls en y incluant notamment l'ex-premier ministre Jean-Marc Ayrault au poste de chef de diplomatie, trois écologistes et le président du Parti radical de gauche, rapportent les agences internationales. 

"C'est un gouvernement qui doit agir, réformer, avancer", a déclaré le président de la République, soulignant que ce gouvernement avait été "élargi" avec l'entrée d'écologistes, dont il a dit avoir "toujours" souhaité le retour, et du patron du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet.

Dans cette équipe de 38 membres — 18 ministres et 20 secrétaires d'Etat — les ministères de l'Economie, des Finances, de la Défense et de l'Intérieur ne changent pas de gestionnaire, signe d'un souci de stabilité dans une période marquée par les menaces d'attentat et un chômage record. 

Jacques Myard - Sputnik Afrique
Ayrault au Quai d’Orsay: vers un renouveau des relations franco-russes?

M.Hollande s'est défendu d'avoir eu pour objectif dans ce remaniement de renforcer sa position pour l'élection présidentielle de 2017.

France's President Francois Hollande (C), Prime Minister Jean-Marc Ayrault (L) and Foreign Affairs minister Laurent Fabius (R) pose for the traditional family photo of the government after a minor government reshuffle outside the Elysee Palace in Paris in this July 4, 2012 file photo. - Sputnik Afrique
Jean-Marc Ayrault nommé ministre des Affaires étrangères

"Nous sommes à 14 mois de l'élection présidentielle et je vais déjà me mettre en campagne alors que je n'ai pas encore fait tout ce que j'avais à faire?", s'est-il interrogé. 

A cette occasion, le chef de l'Etat a réitéré son objectif de faire notamment baisser la courbe du chômage, dont il a fait une condition d'une éventuelle nouvelle candidature.

"Il faut avoir des résultats. Donc ce n'est pas être candidat pour être candidat, ça n'a pas de sens. Il faut être président. Je serai pleinement président jusqu'au bout, pour agir pour le pays", a proclamé le président.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала