Prague, un point de transit pour les terroristes dans l’UE

S'abonnerTelegram
Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d’avoir participé à l’organisation des attaques terroristes du 13 novembre à Paris, avait conseillé aux autres radicaux de venir depuis la Syrie en Europe via Prague, annonce l’édition Tyden qui se réfère au premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka.

L'édition tchèque cite M.Sobotka qui a déclaré que les informations des services spéciaux montraient que les terroristes avaient utilisé la République tchèque comme pays de transit.

Bernard Cazeneuve - Sputnik Afrique
Bernard Cazeneuve: "aucune information européenne" sur Abaaoud

Selon le premier ministre tchèque, les terroristes ont choisi Prague comme point de transit pour détourner l'attention des forces de l'ordre françaises, parce que la République tchèque est considérée comme un pays calme.

Les informations sur le fait que Prague est utilisée comme point de passage ne signifient pas qu'il s'agit d'un problème uniquement tchèque, précise M.Sobotka. Selon lui, les informations actuelles sur les itinéraires des terroristes ne montrent pas qu'il faut fermer les frontières ou construire des murs mais qu'il faut surveiller les intrus à l'aide des technologies modernes.

Le ministre tchèque de l'Intérieur estime, pour sa part, que la République tchèque a cessé d'être un point de passage pour les terroristes, suite au renforcement de l'attention des autorités envers les citoyens étrangers sur son territoire, lors des derniers mois, annonce le site Lidovky.cz.

Les attaques terroristes violentes du 13 novembre à Paris ont déclenché une vague d'émotions, ainsi qu'une remise en questions des possibilités d'éliminer la menace terroriste actuelle. Quant à Abaaoud, il a été tué lors de l'opération des forces de l'ordre françaises à Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, mercredi dernier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала