L'opposition monténégrine descend dans la rue

© REUTERS / Stevo VasiljevicLa police disperse une manifestation à Podgorica, Monténégro, le 24 octobre 2015
La police disperse une manifestation à Podgorica, Monténégro, le 24 octobre 2015 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les forces monténégrines hostiles au gouvernement de Milo Dukanovic affirment ne pas vouloir modifier leur stratégie politique et préparent de nouvelles actions de protestation du genre de celle dispersée violemment samedi dernier par la police.

Le mouvement d'opposition monténégrin Front démocratique déclenchera ce samedi de nouvelles protestations dans l'ensemble du pays, a annoncé un des dirigeants du mouvement, Andrija Mandic, à l'agence Sputnik.

Selon M. Mandic, d'autres forces politiques hostiles à Milo Dukanovic, notamment la coalition Demos et le parti Monténégro démocratique, ont fait comprendre qu'elles refuseraient de participer aux élections si ces dernières étaient organisées par le gouvernement actuel.

"Si les autorités renoncent à l'idée de former un gouvernement de transition, ces partis lancerons avec nous des actions de protestation", a déclaré le dirigeant du Front démocratique.

Selon lui, seul un gouvernement de transition serait en droit d'organiser "les premières élections démocratiques et honnêtes dans le pays".

Le Conseil gouvernemental pour le contrôle civil de la police a établi que les forces de l'ordre avaient fait preuve d'une violence disproportionnée en dispersant samedi dernier une manifestation contre les autorités en place.

Andrija Mandic a indiqué à cette occasion que des centaines de manifestants avaient été blessés et que ce fait était confirmé par des vidéos, des photos et des constatations médicales.

Selon les informations officielles, 15 policiers et 24 protestataires ont été blessés lors de la dispersion d'une manifestation contre la politique du gouvernement de Milo Dukanovic.

Le ministère russe des Affaires étrangères s'est déclaré préoccupé par l'usage disproportionné de la force, ce qui a fourni à Podgorica le prétexte d'accuser Moscou de soutenir les protestations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала