Assassinat de John Kennedy: la photo cruciale est bien authentique

© WikipediaLee Harvey Oswald
Lee Harvey Oswald - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une équipe de criminalistes vient de mettre au tapis les partisans des théories du complot concernant le meurtre de John Kennedy: la fameuse photo de son assassin Lee Harvey Oswald avec un fusil n'a pas été falsifiée, ce qui pourrait confirmer sa culpabilité.

L'analyse de la photo de Lee Harvey Oswald, assassin présumé de John Kennedy, a montré qu'il tenait bien le fusil qui avait tué le président américain, et que ce cliché n'avait pas été falsifié.
"Notre analyse détaillée de la posture d'Oswald, de l'éclairage, des ombres et du modèle du fusil exclut absolument toute retouche de la photo et confirme la culpabilité d'Oswald dans le meurtre de John Kennedy", affirme Hany Farid du Dartmouth College (Hanover).
Cette image, qui représente Lee Harvey Oswald tenant "l'arme du crime", fut à l'époque l'un des arguments principaux des enquêteurs. L'assassin affirmait que la photo avait été truquée et qu'il n'était pas responsable de cet assassinat. L'investigation n'a finalement pas pu être menée à son terme car Oswald a été tué par le propriétaire d'une boîte de nuit qui voulait venger le président.

Les médias sociaux - Sputnik Afrique
New York Times: quand des meurtres deviennent un spectacle
Les circonstances du meurtre de Kennedy et de son assassin ont suscité beaucoup de théories du complot. Ses partisans considéraient que les commanditaires et les organisateurs du crime étaient, par exemple, les chefs du FBI et de la CIA, le vice-président Lyndon Johnson, les immigrés cubains, la mafia ou même des services secrets soviétiques. Aujourd'hui, plus de la moitié des Américains ne croient pas la version officielle et estiment que la photo d'Oswald a été falsifiée.
Hany Fard et ses collègues ont tenté de le vérifier, à l'aide de leur logiciel conçu pour "extraire" le squelette et la posture anatomique d'Oswald de la photo, analyser des aberrations éventuelles "impossibles" ou trouver d'autres erreurs probables qu'on retrouve habituellement sur les photos retouchées: la longueur des ombres, la position des objets et le modèle du fusil.
L'analyse de l'image et la comparaison du squelette virtuel d'Oswald à sa copie exacte 3D créée à l'aide d'un logiciel spécial a montré que l'image n'avait pas été truquée. Bien que la posture de l'assassin ne fut pas équilibrée, il pouvait tenir ainsi assez longtemps pour se faire photographier.
Alison Parker, Adam Ward - Sputnik Afrique
USA: deux journalistes tués par balles pendant un direct en Virginie
Les ombres de l'arme, du journal marxiste et des autres objets qui figurent sur l'image n'ont pas non plus été altérées ni retouchées de manière visible. Qui plus est, en observant la forme et la longueur du fusil, on constate qu'Oswald tient bien l'arme qui a tué John Kennedy.
Tout cela porte à croire que Lee Harvey Oswald est le tueur du président américain, bien que ses motivations et ses liens éventuels restent toujours une énigme pour les chercheurs et les criminalistes. Il est donc peu probable que cette découverte empêche les amateurs de théories du complot de poursuivre leur recherche de la "vérité".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала