Un oligarque déchu s'envole enfin vers la Russie

© Sputnik . Vladimir Tretyakov / Accéder à la base multimédiaMoukhtar Abliazov
Moukhtar Abliazov - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La France a donné son feu vert à l'extradition vers la Russie de Moukhtar Abliazov, oligarque et opposant kazakh qui avait détourné plusieurs milliards de dollars à la Russie, à l'Ukraine et au Kazakhstan.

Le 17 septembre, le premier ministre français Manuel Valls signait le dernier décret d'extradition vers la Russie de l'ancien dirigeant de la banque kazakhe BTA Moukhtar Abliazov.

Logo du Mondial 2018 présenté à Moscou - Sputnik Afrique
FIFA: rien n’atteste de fraudes dans l’attribution du Mondial 2018
Moukhtar Abliazov est détenu en France depuis son arrestation sur la Côte d'Azur, le 31 juillet 2013. Trois pays en même temps, soit la Russie, l'Ukraine et le Kazakhstan, l'accusent d'avoir détourné des milliards de dollars.

Les autorités kazakhes affirment qu'il a volé 6 milliards de dollars, la Russie estime le montant de ses manigances financières à 5 milliards de dollars, et l'Ukraine le soupçonne de détournements à hauteur de 400 millions de dollars.

Jusqu'à présent, M.Abliazov l'a échappé belle: il cherchait à convaincre les autorités françaises d'être contraint de fuir des poursuites politiques, voire une menace à sa vie, et avait même demandé de se faire accorder l'asile.

A file photo taken on February 16, 2015 shows Arlette Ricci, heiress to French fashion designer Nina Ricci's estate, leaving the Paris courthouse after an interruption of her trial for tax fraud. A French court on April 13, 2015 sentenced Arlette Ricci, heiress to the French fashion designer Nina Ricci's estate, to three years in prison and handed her a million-euro fine for tax fraud. - Sputnik Afrique
Un parfum de fraude fiscale: l'héritière de Nina Ricci sur le banc des accusés
Cependant, de toute évidence, Moukhtar Abliazov n'est pas du tout tenté par l'idée de mettre le pied hors d'Europe. Il entend contester la décision d'extradition du gouvernement français devant le Conseil d'Etat, a déclaré son avocat.

Moukhtar Abliazov a fui le Kazakhstan en 2009, au moment où sa banque a été nationalisée et où elle a déclaré faillite. Les premiers temps, il se cachait en Angleterre où il a obtenu l'asile politique. Néanmoins, condamné par les autorités britanniques, en 2012, à 22 mois de prison pour outrage et parjure à l'encontre d'un magistrat, M.Abliazov s'est empressé de quitter le pays.

L'oligarque est incarcéré en France depuis son arrestation en 2013.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала