Hillary Clinton toujours hantée par le scandale de sa correspondance

© RIA Novosti . Alexei Nikolskiy / Accéder à la base multimédiaHillary Clinton
Hillary Clinton - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Hillary Clinton, considérée il y a peu comme favorite de la primaire démocrate - qui doit désigner le candidat du parti à la présidentielle de 2016 - voit sa cote de popularité descendre en flèche.

Selon un récent sondage des agences Bloomberg et Des Moines Register, Hillary Clinton n'est soutenue comme principale candidate démocrate que par 37% des personnes interrogées, suivie de près par le sénateur indépendant du Vermont Bernard Sanders avec 30%. A titre de comparaison, en mai 2015 Clinton était largement en tête avec 57% contre 16%.

Ces chiffres illustrent la nouvelle répartition des forces chez les démocrates. Au début du printemps, l'avantage de Hillary Clinton semblait à tel point incontestable que ses concurrents potentiels trouvaient probablement inutile d'entrer dans un combat perdu d'avance contre l'ex-secrétaire d'État. Seulement quatre autres démocrates avaient fait part de leur intention de l'affronter lors des primaires, dont la popularité était bien inférieure à celle de Mme Clinton à l'époque.

Edward Snowden. Archive photo - Sputnik Afrique
Clinton croyait ses e-mails privés sécurisés: "ridicule", selon Snowden
Les affaires de l'ancienne First Lady ont commencé à se gâter. Et à vrai dire, elle ne peut en vouloir qu'à elle-même. Le scandale concernant l'utilisation de son adresse électronique privée pour sa correspondance de service quand elle était secrétaire d'État ressemblait à une malheureuse inadvertance, qui passerait rapidement au second plan. Mais Hillary Clinton n'a pas réussi à éteindre ce début d'incendie. L'enquête entamée par le FBI dure depuis sept mois et de nouveaux soupçons remontent à la surface. Et voici l'impression que laisse cette procédure auprès du public et des médias: Hillary Clinton semble avoir eu tort, mais en fin de compte c'est du passé. En revanche, en dépit des nouvelles révélations, l'ex-secrétaire d'État refuse obstinément de reconnaître sa faute de plus en plus flagrante et cherche à cacher la vérité, se plaçant au-dessus de la loi.

Le résultat ne s'est pas fait attendre: pendant l'été sa popularité n'a pas cessé de chuter et les électeurs la trouvent de plus en plus insolente. Selon CNN, un récent sondage dans les États "indécis", qui déterminent l'issue de la présidentielle, a montré que plus de 60% des électeurs ne trouvaient pas Clinton honnête ni qu'elle méritait confiance. Et le mensonge public peut coûter cher à une personnalité politique aux USA. Son mari, l'ex-président Bill Clinton, avait failli être le premier président dans l'histoire des USA à être démis de ces fonctions pour faux témoignage devant la cour, et non pour son adultère avec Monica Lewinsky.

Le sénateur Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate - Sputnik Afrique
Le FBI pourrait lancer une enquête pénale contre Hillary Clinton
En fin de compte, Hillary Clinton a présenté ses excuses pour ses actes en tant que secrétaire d'État, mais avec de nombreuses réserves. Et le département d'État a publié sur son site plus de 7 000 pages des archives de la correspondance de service de Clinton. Sachant que dans 125 lettres, des passages ont été rayés, constituant probablement des secrets d'État.

Les républicains ont pleinement profité de ce scandale: ils menacent de traduire Clinton en justice pour haute trahison.

La foi des Américains en l'honnêteté de Clinton a été fortement ébranlée. Et bien qu'elle demeure favorite de la course électorale, l'enquête sur sa correspondance pourrait être un obstacle à sa nomination en tant que candidate du Parti démocrate.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала