USA: vers des sanctions contre la Chine?

© AP Photo / Ng Han Guan, PoolDrapeaux de la Chine et des USA
Drapeaux de la Chine et des USA - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les sanctions ne seront pas mise en place avant la visite du président chinois Xi Jinping à Washington du 24 au 25 septembre, estiment les journalistes du pays.

Les autorités américaines pourraient imposer des sanctions à l'encontre de personnes physiques et morales chinoises pour leur participation supposée à des cyberattaques, rapporte CNN se référant à des fonctionnaires gouvernementaux.

D'après les services de l'Etat américain, une telle décision n'a pas encore été adoptée. Cependant, les documents sont déjà prêts. D'ailleurs, la chaîne d'information américaine indique que l’élaboration de ces documents a été menée depuis plusieurs mois.

De même, des experts estiment que Washington utilise cette menace afin de pousser Pékin à se joindre à la table des négociations sur le sujet du cyber-espionnage.

Selon les journalistes américains, les sanctions ne seront pas imposées avant la visite du président chinois Xi Jinping à Washington du 24 au 25 septembre.

NSA former intelligence contractor Edward Snowden is seen via live video link from Russia on a computer screen during a parliamentary hearing on the subject of Improving the protection of whistleblowers, on June 23, 2015, at the Council of Europe in Strasbourg - Sputnik Afrique
Les USA espionnent, la Maison Blanche accuse Snowden

Cela fait plus d'un an que les Etats-Unis accusent la Chine de voler la propriété intellectuelle des sociétés américaines. Cependant, aucune information prouvant cette affirmation n'a été dévoilé par Edward Snowden, ex-consultant de la NSA qui a révélé en juin 2013 l'existence du programme d’écoutes et d’espionnage de grande envergure qui permet aux Etats-Unis de surveiller les échanges par courriels, par messageries instantanées, par téléphone ou encore via les réseaux sociaux des utilisateurs du monde entier.

Les scandales des écoutes de la NSA provoquent toujours de vives réactions partout en Europe. C'est probablement pour cela que Washington souhaite expliquer au monde qu'il n'est pas le seul à pratiquer le cyber-espionnage.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала