Roy Jones Jr. ironise sur son inscription sur la liste noire ukrainienne

© Sputnik . Alexei NikolskyRoy Jones et Vladimir Poutine en Crimée
Roy Jones et Vladimir Poutine en Crimée - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le boxeur américain Roy Jones Jr. qui a rencontré Vladimir Poutine ces jours-ci et lui a demandé la citoyenneté russe a commenté la décision ukrainienne de l'inscrire sur la liste noire du pays ainsi que dans sa base comme ayant franchi illégalement la frontière.

"Je suis venu en Russie l'esprit tranquille, comme je le fais régulièrement depuis ces quatre dernières années. Je n'étais pas venu pour offenser qui que ce soit. J'y ai boxé, j'y ai joué ma musique et ma société Square Ring Promotions promeut la boxe et les boxeurs là-bas, notamment Eduard Troyanovski, champion de l'IBO actuel (International Boxing Organization, fédération de boxe anglaise, ndlr). Et pendant tout ce temps-là, j'ai vu comment les gens aiment Roy Jones, et j'adore quand les gens m'aiment", a déclaré le boxeur.

Press conference in Russia today.

Posted by Roy Jones Jr on jeudi 20 août 2015

Il a expliqué que son ami et agent en Russie Vladimir Khriounov lui avait mentionné qu'il y avait un événement de boxe cette semaine et l'avait invité à jouer de la musique lors de son show. Et comme Roy Jones venait de sortir son nouvel album sur iTunes, c'était une belle occasion de venir en Russie, car la Russie constitue d'après la star de boxe un "marché énorme" pour sa musique. 

"Il m'a également dit que je pourrais avoir une chance de rencontrer le président Poutine, ce qui a été un grand honneur pour moi", a ajouté le boxeur.

Il a souligné que la demande du passeport russe n'était pas une surprise. Cela fait déjà plusieurs années qu'il parle de son envie d'obtenir la citoyenneté russe. Cette démarche faciliterait ses déplacements et ses affaires. 

Le boxeur américain Roy Jones Jr. a demandé la citoyenneté russe. - Sputnik Afrique
Le boxeur américain Roy Jones Jr.: "sauver les relations russo-américaines"

"Je sais que les frères Klitschko avaient hâte de me battre donc ça pourrait être leur manière de m'inviter à boxer. Donc, hé, si Vitali ou Vlad veulent l'arranger dans une session de sparring de 12 rounds en dehors de l'Ukraine, y compris la Crimée, ils savent comment ils peuvent me joindre", ironise Roy Jones. Sinon, ce n'est qu'une tentative transparente de  politiser le business et l'envie d'empêcher le rapprochement de l'Est et de l'Ouest, a remarqué M.Jones.

Lors de sa visite, le boxeur a parlé à ses fans et a appris quelques mots en russe:


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала