Corruption à la FIFA: la Suisse extrade un responsable vers les Etats-Unis

© Sputnik . Andrey Starostin /  / Accéder à la base multimédiaСудебный молоток
Судебный молоток - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Selon les médias, il s'agirait de Jeffrey Webb, ancien président de la FIFA, qui avait antérieurement consenti à être extradé.

Logo de la Fifa - Sputnik Afrique
FIFA: derrière le scandale, les Etats-Unis poussent leurs pions
La Suisse a remis mercredi l'un des sept hauts responsables de la Fédération internationale de football association (FIFA) soupçonné de corruption, aux représentants des autorités américaines chargés de l'escorter à New York, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la justice (OFJ).

"Un des sept responsables de la FIFA arrêtés en Suisse a été extradé aux Etats-Unis le 15 juillet. Il a été pris en charge à Zurich par trois policiers américains qui l'ont escorté jusqu'à New York", a indiqué l'office aux médias.

FIFA headquarters - Sputnik Afrique
FIFA: les responsables arrêtés auraient reçu plus de 150 M USD de pots-de-vin
Les autorités suisses n'ont pas précisé le nom de la personne concernée. Selon Sky Sports, il s'agirait de Jeffrey Webb, vice-président de la FIFA et président de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), qui avait antérieurement consenti à être extradé vers les Etats-Unis.

Selon l'Office fédéral de la justice, la justice américaine soupçonne la personne extradée "d'avoir accepté d'entreprises commerciales sportives, et gardé pour lui, des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars en échange de droits de commercialisation. Ceux-ci portent sur des qualifications pour la Coupe du monde, sur des championnats régionaux, ainsi que sur des championnats continentaux en Amérique du Nord et en Amérique du Sud".

FIFA: Joseph Blatter jette l’éponge - Sputnik Afrique
FIFA: Joseph Blatter jette l’éponge
Sept hauts responsables de la FIFA ont été arrêtés le 27 mai en Suisse et placés en détention en vue de leur extradition sur demande des autorités américaines. Les arrestations sont intervenues à la veille du congrès annuel de la FIFA, au cours duquel son président Joseph (Sepp) Blatter a été réélu pour un cinquième mandat. Toutefois, M. Blatter a décidé de démissionner quatre jours après son élection en raison du scandale qui avait même poussé certains commentateurs à douter de la légalité de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала