Kremlin: la Syrie, acteur important dans la lutte contre l'EI

© REUTERS / Khalil AshawiDes combattants du groupe terroriste Etat islamique, Syrie, 2014
Des combattants du groupe terroriste Etat islamique, Syrie, 2014 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les autorités syriennes pourraient s'avérer efficaces dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique, estime le représentant du Kremlin Iouri Ouchakov.

Le Kremlin n'exclut pas la possibilité d'organiser des négociations entre les autorités de la Syrie et celles des autres Etats concernés par le conflit au Proche-Orient, y compris l'Arabie saoudite, a fait savoir le conseiller diplomatique du président russe Iouri Ouchakov.

Des combattants du groupe terroriste Etat islamique - Sputnik Afrique
Syrie: l’Etat islamique repasse à l’offensive, et reprend Kobané
"Compte tenu de la situation extrêmement, grave il faudra oublier les offenses passées, régler les contradictions existantes et unir les efforts dans la lutte contre l'Etat islamique (EI)", a déclaré M. Ouchakov.

Il a souligné que les mesures prises par la coalition internationale contre l'EI avec les Etats-Unis à sa tête avaient démontré leur inefficacité dans la lutte contre le groupe terroriste, les frappes aériennes étant insuffisantes.

"Nous sommes très inquiets de la menace croissante à la stabilité au Proche-Orient venant du groupe terroriste L'Etat islamique d'Irak et du Levant", a déclaré le représentant du Kremlin.

A file picture taken on March 14, 2014 shows a partial view of the ancient oasis city of Palmyra, 215 kilometres northeast of Damascus. Islamic State group fighters advanced to the gates of ancient Palmyra on May 14, 2015 - Sputnik Afrique
Syrie: l'Etat islamique a miné le site antique de Palmyre
Effectivement, les djihadistes ont déjà pris le contrôle d'une partie considérable de la Syrie et de l'Irak, y compris des sites d'infrastructure économique importants. Les terroristes sont également actifs sur le territoire de l'Afghanistan, de la Lybie, des pays de l'Asie centrale. Il existe en outre une menace réelle pour le Caucase du nord.

A cet égard, le Kremlin considère que la Syrie est un des acteurs clé dans la lutte contre l'EI. Suite à la fin des opérations antiterroristes et à la reprise du contrôle des régions syriennes libérées par les autorités officielles, la Russie et d'autres Etats concernés pourraient contribuer à l'organisation d'élections législatives libres et à la composition d'un nouveau gouvernement en Syrie, a fait remarquer le conseiller diplomatique du président russe.

L'EI, organisation terroriste particulièrement cruelle, a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, continue son offensive, qui a déjà coûté la vie à des milliers de civils et fait des centaines de milliers de réfugiés.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала