Californie: marée noire au large de Santa Barbara

S'abonnerTelegram
L'oléoduc endommagé est géré par la société américaine Plains All American Pipeline, qui affirme avoir mis fin à l'écoulement du pétrole et initié un plan d'urgence.

La rupture d'un oléoduc américain a provoqué mardi une fuite de pétrole brut près de Santa Barbara, en Californie du Sud (ouest), rapporte le journal Wall Street Journal.

Selon le département californien pour les situations d'urgence, plus de 500 barils de pétrole se sont déversés dans l'océan Pacifique. Le journal LA Times a rapporté que la nappe de pétrole s'étendait sur 6,1 kilomètres de diamètre.

Géré par Plains All American Pipeline, l'oléoduc endommagé d'une capacité de 150.000 barils par jour dessert les sites pétroliers d'ExxonMobil Corp. Cette compagnie pétrolière a déjà offert son aide. Plains All American Pipeline affirme avoir fermé l'écoulement du pétrole et initié un plan d'urgence. Selon la société, l'accident n'a pas fait de blessés.

Les garde-côtes californiens ont annoncé avoir collecté seulement 20 barils de pétrole.

Les plages de Santa Barbara sont souillées. De nombreux bénévoles se sont mobilisés pour les nettoyer et rechercher les animaux à protéger. 

Les représentants des autorités locales et fédérales ont lancé une enquête et une opération visant à éliminer les conséquences de l'accident. Les enquêteurs n'ont pas encore établi les causes de l'accident. Plains All American Pipeline et les autorités de Santa Barbara sont en train d'évaluer le montant du préjudice et les éventuelles conséquences du déversement de pétrole. Les garde-côtes envisagent de survoler le lieu de l'accident en hélicoptère le 20 mai.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала