Journal allemand: la coopération Ukraine-UE vire à l'absurde

© REUTERS / Gleb GaranichEuropean Council President Donald Tusk (L), European Commission President Jean Claude Juncker (R) and Ukrainian President Petro Poroshenko
European Council President Donald Tusk (L), European Commission President Jean Claude Juncker (R) and Ukrainian President Petro Poroshenko - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le premier sommet Ukraine-UE tenu depuis la signature de l'accord d'association entre Kiev et Bruxelles a montré que les dirigeants européens sont obligés de faire contre mauvaise fortune bon cœur, estime un journal allemand.

Le sommet Ukraine-UE tenu lundi à Kiev a été le premier forum de ce genre organisé dans le cadre de l'accord d'association dont la conclusion est à l'origine de la crise actuelle en Ukraine, indique le quotidien économique allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN). 

"La réalisation de l'accord d'association est encouragée. Le partenariat avec l'Otan est en cours. L'abolition des visas est un objectif commun. Le progrès en Ukraine est payé avec 1,8 milliard d'euros fournis par les contribuables européens. L'utilisation de ces fonds n'est contrôlée d'aucune manière. Il s'agit d'une politique virant à l'absurde", constate le journal. 

La déclaration conjointe adoptée à l'issue du sommet ne souffle pas mot des vrais problèmes auxquels le pays est actuellement confronté. "Les participants, Donald Tusk, Jean-Claude Juncker et Piotr Porochenko, se louent avec enthousiasme en présentant la situation actuelle en Ukraine comme un succès", rapporte DWN. 

Ukrainian President Petro Poroshenko (R) gestures as he talks to European Commission President Jean Claude Juncker (C) and European Council President Donald Tusk before their meeting in Kiev April 27, 2015 - Sputnik Afrique
Une zone de libre-échange UE-Ukraine dès 2016
Dans le même temps, la proposition du ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier de prendre en considération la préoccupation de Moscou au sujet de l'accord d'association UE-Ukraine a été reléguée aux oubliettes. La Russie n'est pas écoutée, mais traitée d'agresseur, constate le journal.  

L'Ukraine a reçu en un très bref délai plus d'argent des contribuables européens que n'importe quel autre pays. Même la Grèce ne peut compter sur une aide aussi désintéressée. Et pourtant, elle est membre de l'UE, fait remarquer DWN. 

"Bruxelles semble n'avoir tiré aucune leçon de ses erreurs. Des fortunes entières sont allées aux Palestiniens, à la Géorgie, à l'Egypte et à de nombreux autres pays du monde, sans pour autant améliorer la vie de leurs habitants", conclut le quotidien allemand.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала