Washington se déclare ouvert à un dialogue constructif avec le Venezuela

© AP Photo / Steven SenneDeputy National Security Adviser for Strategic Communications and Speechwriting, Ben Rhodes
Deputy National Security Adviser for Strategic Communications and Speechwriting, Ben Rhodes - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les Etats-Unis invitent le Venezuela à discuter des questions suscitant une préoccupation réciproque dans le cadre d'un dialogue constructif.

Les Etats-Unis sont prêts à un dialogue constructif avec le Venezuela, a déclaré mardi Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale du président américain, à la veille du Sommet des Amériques qui se déroulera à Panama les 10 et 11 avril prochains. 

"Nous avons laissé clairement entendre au gouvernement vénézuélien que nous sommes ouverts à la poursuite du dialogue, et que nous sommes prêts à discuter des questions suscitant une préoccupation réciproque", a affirmé M.Rhodes devant les journalistes. 

Et d'ajouter que Washington estimait que le dialogue avec le Venezuela, tout comme avec les autres pays de la région, "pouvait être constructif". 

"Les Etats-Unis soutiennent les valeurs universelles dans tout Etat, ce qui n'est pas dirigé contre un gouvernement quelconque", a souligné le représentant de la Maison Blanche.

Selon lui, il s'agit notamment de la "possibilité pour les gens de prendre des décisions concernant leur gouvernement et de participer à l'exercice de la politique dans leur propre pays". 

Cuba's President Raul Castro addresses the audience during the National Assembly in Havana December 20, 2014. - Sputnik Afrique
Cuba déclare son soutien au Venezuela visé par des sanctions US
Les relations entre Washington et Caracas se sont particulièrement aggravées, suite à la signature par le président américain Barack Obama, début mars dernier, de sanctions visant 7 hauts fonctionnaires (militaires et procureur) vénézuéliens qui auraient eu un rôle répressif direct dans les manifestations et les heurts de 2014 (violences qui avaient provoqué la mort de 43 personnes dont des manifestants et des policiers).   Par ailleurs, une déclaration annonçant le Venezuela comme "menace extraordinaire et inhabituelle pour la sécurité nationale et la politique étrangère américaine" s'est ajoutée aux sanctions évoquées. 

Le président des Etats-Unis Barack Obama se propose de participer à cette septième édition du Sommet des Amériques dans la capitale panaméenne cette semaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала