Un blocus du Donbass au lieu d'une aide

© © Photo: REUTERS/Antonio BronicUn blocus du Donbass au lieu d'une aide
Un blocus du Donbass au lieu d'une aide - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un blocus économique du Donbass au lieu d’une aide. Kiev a confirmé qu’il n’entendait pas redresser le Donbass.

Les partenaires occidentaux des autorités ukrainiennes actuelles ne se pressent pas non plus d’investir dans cette région. Ils n’ont besoin de l’Ukraine que pour faire pression sur la Russie. Quant aux destinées des trois millions des habitants du Sud-Est, ils ne s’y intéressent point.

Depuis la mi-novembre, le Donbass fait officiellement l’objet d’un blocus économique. Les habitants des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk sont privés de pensions de retraite et de prestations sociales. Ceux qui ont travaillé pendant 23 ans pour l’Ukraine en versant des impôts à Kiev se sont retrouvés le bec dans l’eau. Une décision dans ce sens a été prise par le président Piotr Porochenko. Pour le Sud-Est, il s’agit d’un « génocide » et d’un « point de non-retour ».

Il ne peut donc être question du redressement du Sud-Est ni du souci du peuple. Au contraire, les autorités kiéviennes ne cessent de montrer que les habitants du Sud-Est leur sont étrangers, dit le directeur de l’Institut des crises nationales, Nikolaï Sorokine.

« Concernant les considérations sociales, l’aide aux populations et la réparation des infrastructures, ils ne feront œuvre de leurs dix doigts. Premièrement, ils ne considèrent pas ces gens comme étant les leurs, ils voient en eux des ennemis potentiels. Deuxièmement, ils sont aujourd’hui privés de moyens politiques d’influer sur les infrastructures et les entreprises industrielles et agricoles car le Trésor ukrainien est complètement épuisé. Les recettes du Trésor sont principalement dépensées aux forces armées. Quant à l’aide de la part des soi-disant partenaires occidentaux, ce n’est qu’un petit subside pour la défense et pour assurer des livraisons ininterrompues de gaz russe. Le reste est insignifiant et il ne peut pas constituer la base du redressement économique du Donbass. »

Pour les autorités ukrainiennes, l’essentiel est de remporter la guerre contre le Sud-Est, dit pour sa part Vladimir Kornilov, un politologue établi à Donetsk.

« Le Donbass espère que Kiev aura l’amabilité d’aider ceux qui cesseront de bombarder cette région. Ce sera donc l’aide principale de Kiev. Le Donbass ne veut de Kiev qu’une seule chose, à savoir qu’il mette fin à la guerre et qu’il retire ses bataillons punitifs vers les casernes, le plus loin possible de ce qui s’appelle aujourd’hui « ligne de front ». Le Donbass ne compte pas sur une autre assistance de Kiev. L’Union européenne devrait quant à elle faire preuve d’objectivité, renoncer à la logique de guerre et prêter attention aux crimes que ces bataillons punitifs ont déjà commis et continuent de commettre dans les régions de Donetsk et de Lougansk. »

Selon des estimations préliminaires, le redressement du Donbass nécessitera des centaines de millions d’euros. Kiev manque de telles sommes et l’Union européenne n’est pas non plus prête à investir dans l’Ukraine. Bruxelles voulait étendre ses débouchés aux 40 millions d’habitants de l’Ukraine ainsi que renforcer son influence dans l’Est. Cependant, l’UE se fiche globalement de ce qui arrivera au Donbass, voire à l’Ukraine toute entière. /N

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала