Ukraine/"militaires russes": Moscou dément les allégations de l'Otan

S'abonnerTelegram
Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a démenti l'affirmation du général américain Philip Breedlove, commandant en chef des forces de l'Otan en Europe, sur des "militaires russes" qui seraient entrés en Ukraine.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a démenti mercredi l'affirmation du général américain Philip Breedlove, commandant en chef des forces de l'Otan en Europe, sur des "militaires russes" qui seraient entrés en Ukraine.

"Nous ne prêtons même plus l'attention aux déclarations gratuites du commandant suprême des forces alliées en Europe Philip Breedlove sur des colonnes militaires russes qu'il aurait "vues" entrer en Ukraine", a déclaré M.Konachenkov.

"On a bien l'impression que moins l'opinion européenne croit au général, plus ses déclarations alarmistes deviennent fracassantes", a ajouté le porte-parole.

Le général Breedlove, en déplacement à Sofia, a notamment déclaré mercredi avoir vu ces deux derniers jours "des colonnes d'équipements russes, des chars russes, des systèmes de défense antiaérienne russes, de l'artillerie russe, et des troupes de combat russes entrant en Ukraine". 

Samedi et dimanche, les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont indiqué avoir vu de longues colonnes de matériel se dirigeant à l'ouest sur le territoire contrôlé par la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR).

Le commandant adjoint de la force d'autodéfense de la DNR Edouard Bassourine a fait savoir à RIA Novosti que les colonnes évoquées par l'OSCE appartenaient à la république autoproclamée, et que leur mouvement était dicté par la nécessité de la rotation, vu le durcissement des pilonnages des positions des insurgés et des quartiers résidentielles de Donetsk par l'armée ukrainienne.

Le 5 septembre, Kiev a signé avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk (DNR et LNR) un accord de cessez-le-feu à Minsk. Selon les observateurs, les deux parties s'accusent mutuellement de violer la trêve. Ainsi, jeudi dernier, les insurgés ont appris qu'une colonne de chars de l'armée ukrainienne était entrée dans une banlieue de Donetsk et avait ouvert le tir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала