L'indépendance de la politique russe menace le prestige de l'Occident (expert)

© RIA Novosti . Vladimir Pesnya / Accéder à la base multimédiaMoscou
Moscou - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Refusant de suivre la politique américaine, la Russie est devenue pour Washington le principal agresseur, le président Obama se préoccupant davantage de toute menace contre l'hégémonie des Etats-Unis que d'attentats éventuels, a estimé l'expert russe Sergueï Mikhaïlov.

Refusant de suivre la politique américaine, la Russie est devenue pour Washington le principal agresseur, le président Obama se préoccupant davantage de toute menace contre l'hégémonie des Etats-Unis que d'attentats éventuels, a estimé vendredi l'expert russe Sergueï Mikhaïlov.

"Effectivement, l'indépendance dont la Russie fait preuve dans sa politique extérieure surprend les Etats-Unis et l'Europe. La politique pratiquée par Moscou face à la crise ukrainienne malgré les pressions de l'Occident provoque une telle réaction", a déclaré M.Mikhaïlov, directeur de recherche du Centre d'études euro-atlantiques à l'Institut russe d'études stratégiques (RISI).

Et d'ajouter que la Russie était à présent exposée à toute sorte de pressions, visant à épargner à l'Occident l'effondrement définitif de son image de maître des destinées.

Tout indique que Washington n'a toujours pas pardonné à Moscou d'avoir empêché, il y a un an, les bombardements de la Syrie et d'avoir trouvé l'issue à une situation manifestement inextricable pour le président américain. Cela a déshonoré en quelque sorte la Maison Blanche et montré que la Russie avait sa propre opinion, selon l'expert.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала