La paix en Ukraine est dans l'intérêt national de la Russie (Lavrov)

© RIA Novosti . Anton Denisov / Accéder à la base multimédiaSergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie
Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Ce n'est pas pour obtenir la levée des sanctions de l'Occident que Moscou aide à régler la crise en Ukraine, mais parce que la paix dans ce pays répond aux intérêts nationaux de la Russie, a indiqué le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Ce n'est pas pour obtenir la levée des sanctions de l'Occident que Moscou aide à régler la crise en Ukraine, mais parce que la paix dans ce pays répond aux intérêts nationaux de la Russie, a indiqué mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Nous contribuons à la mise en application des ententes de Minsk non pour que les sanctions nous visant soient levées, les sanctions étant le problème de ceux qui les ont décrétées. Nous le faisons afin que la situation en Ukraine, et avant tout dans le sud-est de l'Ukraine, se normalise au plus vite. Il est dans nos intérêts nationaux que la paix s'y instaure et (…) que le processus politique s'engage et associe toutes les régions et forces politiques du pays, processus appelé à contribuer au consensus national", a déclaré le ministre devant les journalistes à Moscou.

Kiev a lancé le 15 avril une opération "antiterroriste" d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 3.600 morts et plus de 8.500 blessés parmi les civils. La Russie qualifie cette opération de punitive et appelle les autorités de Kiev à y mettre fin.

300.000 personnes ont été contraintes de quitter leurs foyers et de se réfugier sur le territoire russe, selon le Comité d'enquête de Russie.

Le 5 septembre, après plusieurs mois d'affrontements meurtriers, les autorités de Kiev ont signé avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk un accord de cessez-le-feu à Minsk, sous la médiation de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Un mémorandum en neuf points pour sa mise en application a été signé le 19 septembre. 

Bien que le cessez-le-feu soit globalement respecté, selon les observateurs, les deux parties s'accusent mutuellement de violer la trêve.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала