Otan-Russie: l'Alliance dément avoir décidé de renoncer à l'Acte fondateur

S'abonnerTelegram
Lors du sommet, les pays de l'Otan n'ont pas adopté de décision de renoncer à l'application de l'Acte fondateur Otan-Russie, a indiqué le secrétaire général de l'Alliance Anders Fogh Rasmussen à Newport, au Pays de Galles.

Lors du sommet, les pays de l'Otan n'ont pas adopté de décision de renoncer à l'application de l'Acte fondateur Otan-Russie, a indiqué vendredi le secrétaire général de l'Alliance Anders Fogh Rasmussen à Newport, au Pays de Galles.

"Nous n'avons adopté de décision de renoncer à l'application de l'Acte fondateur Otan-Russie. Les mesures que nous prévoyons pour protéger nos alliés sont en parfaite conformité avec ce document, alors que la Russie a enfreint ses points fondamentaux", a déclaré M.Rasmussen à l'issue de la réunion du Conseil de l'Atlantique Nord.

 

Selon une source du siège de l'Alliance, l'Otan n'est pas unanime concernant les démarches à engager concernant cet acte, ce document étant "politique, et non juridiquement contraignant".

Quant aux points que Moscou aurait enfreints, la source a dit: "L'acte stipule que l'Otan et la Russie construiront une paix solide et intégrale dans la région euro-atlantique, en reposant sur les principes de démocratie et de sécurité. Les agissements de Moscou vis-à-vis de l'Ukraine – de la Crimée au Donbass – vont à l'encontre de ces principes".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала